Des groupes nationalistes arméniens mentent une nouvelle fois au grand (...) - Turquie News
mercredi 17 août 2022

États-Unis/France/Turquie

Des groupes nationalistes arméniens mentent une nouvelle fois au grand public

Publié le | par TN-pige | Nombre de visite : 527 |

L’Armenian National Commitee of America (ANCA), bras politique de la très nationaliste Fédération révolutionnaire arménienne-Dachnaktsoutioun (FRA-Dachnak) aux États-Unis, a lancé une nouvelle campagne de lobbying anti-turque.

Dans un article publié sur son site, le CDAE a révélé que la photo utilisée pour l’affiche de l’ANCA est en réalité un faux avéré.

L’image de fond supposée représenter des victimes arméniennes est en fait une photo prise le 25 avril 1918 à Subatan dans l’Empire Ottoman. Elle montre des femmes et des enfants turcs massacrés par les milices arméniennes. La photo provient des archives militaires turques.

En 2010, l’ANCA avait déjà utilisé la même photographie pour une autre affiche. Interpellé sur le sujet par des internautes, le président de l’ANCA, Aram Suren Hamparian, s’est contenté de supprimer les questions.

L’affaire pourrait rester une anecdote locale mais le réseau des faussaires de l’histoire est vaste et bien tissé.
En France, ce sont les "Nouvelles d’Arménie Magazine", dirigées par l’activiste Ara Toranian qui se font l’écho de cette campagne nauséabonde. Rappelons que M. Toranian [1] est l’une des grandes figures du terrorisme anti-turc du siècle passé, aujourd’hui recyclé dans le monde associatif. Les colonnes de sa parution mensuelle se font régulièrement l’hôte d’ "hommages" à des assassins et autres criminels de guerre érigés en héros pour avoir tué des Turcs.
Un concentré de turcophobie en vente libre dans les kiosques !

Liens/Sources :
 https://armenians-1915.blogspot.com/2011/04/3249-anca-is-using-one-more-time.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ArmenianGenocideResourceCenter+%28Armenian+Genocide+Resource+Center%29
 https://armenians-1915.blogspot.com/2010/11/3164-armenian-photo-fakery-again-see.html


[1Ara Toranian a été, du début de 1976 à juillet 1983, porte-parole de l’Armée secrète arménienne pour la libération de l’Arménie (ASALA), puis, d’un groupe dissident, l’ASALA-Mouvement révolutionnaire, démantelé par la police française à l’automne 1985. De 1976 à 1988, M. Toranian a également été rédacteur en chef d’un journal, Hay Baykar (« Combat arménien »), soutenant le terrorisme en des termes particulièrement agressifs.

Le 11 juin 1981, à la tête d’un groupe de sympathisants de l’ASALA, M. Toranian occupe pendant quelques heures les bureaux de la Turkish Airlines à Orly, pour demander la libération des terroristes de l’ASALA emprisonnés à l’époque. La bande de nervis est finalement évacuée par la police, après les protestations de l’ambassade de Turquie.

À l’époque où M. Toranian est porte-parole de l’ASALA, ce groupe se rend coupable de nombreux crimes, par exemple l’assassinat de Galip Özmen, attaché administratif de l’ambassade de Turquie en Grèce, et sa fille Neslihan, âgée de quatorze ans ; ou l’attentat-suicide à l’aéroport d’Ankara, où neuf voyageurs (dont un touriste américain et un touriste allemand) ont été tués.

Lire également :
 Courrier de protestation envoyé au « Monde »
 Désinformation & Turcophobie dans Le Monde : Turquie News vous invite à répondre
 Pressions arméniennes : Qui veut intimider Jack Lang ?


À lire aussi

AIRPORT D'ESENBOGA

AIRPORT D’ESENBOGA

8 août 2022

CONTRE LA FRANCE

CONTRE LA FRANCE

21 juillet 2022