24 avril : Journée de la justice - Turquie News
mercredi 28 septembre 2022

24 avril : Journée de la justice

Publié le | par Turquie News | Nombre de visite : 577 |
24 avril : Journée de la justice

Le 24 avril 1915, environ 250 dirigeants et officiers de haut rang de la Fédération révolutionnaire arménienne ont été arrêtés pour leur rôle dans le siège et la prise de Van, une ville ottomane et leur tentative de remettre la ville aux Russes (alliés) pendant les heures désespérées de l’invasion russe de la Turquie ottomane pendant la Première Guerre mondiale.

Ligne de front de l'armée arménienne de la FRA (Fédération Révolutionnaire Arménienne) de la ville de Van contre l'armée Ottomane
Civils arméniens occupant une ligne de défense contre les Turcs dans la ville de Van en mai 1915.

Contrairement à ce qu’écrivent les partisans du génocide arménien, les arrestations n’ont pas eu lieu uniquement à Constantinople (aujourd’hui Istanbul). Contrairement à ce que disent les militants du génocide arménien, les arrestations n’étaient pas des universitaires, des membres du clergé ou des "philosophes".

C’étaient des membres de l’FRA(Fédération Révolution Arménienne) Dashnak, certains d’entre eux étaient également membres de Hunchak, une autre organisation terroriste se rebellant contre l’Empire ottoman et tuant des civils dans leur forme enragée d’ultra-nationalisme et leur rêve de créer une Grande Arménie.

D’autres sources rapportent qu’au lieu de 250, 1 234 membres de l’FRA et des Hunchak ont été arrêtés dans toutes les provinces ottomanes. Quel que soit le nombre exact, ce que nous savons avec certitude, c’est qu’il s’agissait bien de rebelles.

Les Arméniens prétendent qu’ils ont été arrêtés simplement parce qu’ils étaient Arméniens. Ils prétendent que c’était le "début du génocide". En fait, ils le célèbrent chaque année en protestant contre l’ambassade de Turquie dans divers pays au cours de cette journée. Une façon maladroite de pleurer la mort d’ancêtres si vous me demandez.

  • Si c’était le début d’un génocide, alors pourquoi seulement 250 ?
  • Pourquoi des milliers et des milliers de personnes ne sont-elles pas exécutées immédiatement ?
  • Pourquoi les déplacer jusqu’en Anatolie orientale ou en Syrie ?

Les Arméniens répondent à ces questions en disant que les Ottomans ne voulaient pas que les Européens qui avaient des diplomates dans les grandes villes sachent ce qui se passait. Si c’était vrai, alors pourquoi ont-ils permis aux diplomates européens et américains de visiter les camps de relocalisation ? Le consul américain Jackson se promenait tous les jours dans les camps de relocalisation avec tous les privilèges. Il apportait aux familles arméniennes plus de nourriture et d’argent pour les aider.

Le gouverneur ottoman d’Alep en Syrie a dépensé beaucoup d’argent pour aider les Arméniens à reconstruire des maisons et des moyens de subsistance à Alep. L’argent a été approuvé par les dirigeants ottomans.

Même Djemal Pacha ordonnait aux soldats de tendre une embuscade aux bandits et aux Kurdes qui tentaient d’attaquer les familles qui étaient en route pour se réinstaller en Syrie.
Ce sont des faits gênants qui ne marchent pas pour la « cause arménienne » de reconnaissance du génocide. Ils ont besoin d’un ennemi commun, les Turcs, pour se maintenir en tant que communauté arménienne mondiale non assimilée. Ils ont besoin d’une raison pour maintenir l’FRA en vie pendant 100 ans (oui, ils existent encore aujourd’hui).

L’acceptation de l’échec de la rébellion pendant la Première Guerre mondiale est trop difficile par rapport à la simple tâche de blâmer le gouvernement ottoman de s’être défendu en temps de guerre contre l’FRA qui s’est alliée à l’ennemi.

La mort malheureuse de milliers d’Arméniens et de Turcs innocents devrait être pleurée le 24 avril. Cependant, justice a été rendue contre l’FRA, mais certains Arméniens ne sont pas prêts à accepter cette vérité qui dérange.

Les Arméniens ont en effet souffert, aux mains de l’FRA, pas de l’Empire ottoman.

À lire aussi

CONTRE LA FRANCE

CONTRE LA FRANCE

21 juillet 2022

CAHIDE MIHÇIOGLU

CAHIDE MIHÇIOGLU

27 juillet 2022