dimanche 28 novembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Sport

L’OM condamné à un huis clos partiel par l’UEFA

dimanche 24 octobre 2021 | par Engin



L'OM condamné à un huis clos partiel par l'UEFA

L’OM condamné à un huis clos partiel par l’UEFA "à cause de provocation des extremiste racistes arméniens et militants du groupe terroriste PKK dans les tribunes"

Avec L’Equipe

À la suite des incidents survenus lors de son dernier match face à Galatasaray, le 30 septembre, la commission de discipline de l’instance européenne a décidé la fermeture de la tribune Nord du Vélodrome pour la réception de la Lazio Rome.

Visé par un « cas disciplinaire » à la suite des débordements enregistrés au stade Vélodrome lors du match face Galatasaray (0-0), en Ligue Europa, le 30 septembre, l’OM connaît désormais sa sanction. La commission de discipline de l’UEFA a décidé la fermeture de la tribune Nord de l’enceinte marseillaise pour la prochaine rencontre à domicile, qui correspond à la réception de la Lazio Rome, le 4 novembre. Elle inflige également une amende de 8 000 euros à au club marseillais. Les faits reprochés sont « l’usage d’engins pyrotechniques, le lancement d’objet et le blocage de passages » à l’intérieur du stade Vélodrome.

Des échauffourées à l’extérieur du Vélodrome après OM-Galatasaray

Ce jour-là, de sérieux incidents ont eu lieu entre les supporters turcs, venus de plusieurs pays, et ceux de l’OM. Des jets de fumigènes entre les tribunes, certains atterrissant sur la pelouse, ont conduit l’arbitre à arrêter le match, en première mi-temps, pendant huit minutes. Le tout entrecoupé de provocations entre les deux camps, certains fans de l’OM brandissant des drapeaux de l’Arménie.

L’OM peut faire appel

En seconde période, d’autres troubles graves ont notamment eu lieu en bas du virage Nord. Et en toute fin de rencontre, c’était le bas de la tribune Jean-Bouin. Des gobelets et des bouteilles ont été envoyés sur certains membres de l’équipe et du staff visiteurs. Après la rencontre, la situation a dégénéré avec les forces de l’ordre obligées d’intervenir, notamment sur le parvis du stade. Quatre policiers ont été blessés et cinq supporters (trois turcs et deux marseillais) ont été interpellés.

Le match OM-Galatasaray brièvement interrompu pour des jets de fumigènes

L’OM peut faire appel de cette décision et demander au président de la commission qu’il soit suspensif. Mais auparavant, il lui faut avoir la totalité du jugement, ce qu’il ne pourra avoir qu’en début de semaine prochaine. Ensuite, l’OM aura trois jours pour se décider à faire appel ou non.

À lire aussi