mercredi 8 décembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Politique

Hommage à Artin Penik !

vendredi 17 août 2012 | par Ali Bal



Nous avions un concitoyen nommé Artin Penik !

Ce jour est la date anniversaire du décès, il y a 30 ans, d’un concitoyen très particulier qu’est Artin Penik. Les jeunes ne s’en souviendront pas mais le 15 août 1982, Monsieur Penik s’est immolé par le feu sur la place de Taksim afin de protester contre les crimes sanguinaires des terroristes arméniens de l’ASALA.

Il avait rédigé un courrier avant de se suicider… Son courrier contient des messages très précieux dont nous devons tirer des leçons y compris pour les évènements qui surviennent de nos jours. Voici quelques passages.

« Ici, au nom du Patriarcat et de tous les Turcs arméniens, je m’insurge contre vous et je me brûle. »

« Vous les assassins de l’ASALA ! Vous ne pourrez rien obtenir en tuant des innocents. On vous a très mal enseigné l’Histoire. Des centaines de millier d’individus ont péri en raison des manœuvres des puissances impérialistes. Gravez-le bien dans vos esprits ! Ils vous manipulent. Actuellement, des milliers d’Arméniens vivent éparpillés ici et là. Voulez-vous les punir aussi ? Mais cela, vous ne pourrez jamais y arriver. Nous voulons continuer à vivre en frères avec les Turcs. Je jure au nom de Dieu que si vous continuez à tuer impitoyablement des innocents vous serez anéantis ! »

« Les Arméniens que je connaisse sont des gens courageux qui ne tuent jamais lâchement. Nous refusons catégoriquement de vous considérer comme arméniens. Nous vous maudissons. Toi aussi, l’ancien président français Giscard d’Estaing, nous les Arméniens, nous te maudissons. Si tu n’avais pas fermé les yeux sur leurs méfaits pour avoir leur suffrage, ils n’auraient pas pu être aussi violents. »

« J’ai encore beaucoup à écrire mais n’ai pas de raison d’écrire. Le cas échéant, la nation turque saura vous châtier. »

« Je présente mes condoléances aux familles de tous ceux qui ont péri jusqu’à maintenant, que Dieu ait leur âme. Seigneur octroie de la patience aux citoyens turcs. Adieu ! »

Si nous commémorons aujourd’hui Artin Penik, ce n’est pas uniquement parce qu’il est un enfant de notre pays, c’est parce qu’il représente un modèle pour les jeunes générations. Ce pays restera debout, non pas avec ceux qui jouent les conformistes en suivant les turcophobes et les ennemis de la Turquie mais grâce à ceux qui peuvent se courber avec respect devant la noble mémoire de patriotes comme Artin Penik.

Hüseyin Gündüz ÖKLEM

Traduction exclusive pour Turquie-News par Ali Bal.


Visionnez la vidéo sous-titrée en anglais de l’interview de Artin Penik deux jours avant son décès à l’hôpital Cerrahpaşa d’Istanbul :

Article du New-York Times :

À lire aussi

"ASALA"

"ASALA"

5 août 2021

ATILLA ALTIKAT

ATILLA ALTIKAT

27 août 2021