mardi 6 décembre 2022

Carte des déplacements de populations à la fin de l’Empire ottoman : 5 millions d’Ottomans musulmans périrent entre 1864 et 1922

Publié le | par Turquie News | Nombre de visite : 1194 |

Une carte réalisée par Justin McCarthy, professeur d’histoire à l’université de Louisville aux Etats-Unis, montre que la dissolution de l’Empire Ottoman aboutit au déplacement de milliers de réfugiés parmi lesquels figuraient des Ottomans musulmans.

Étant donné que la plupart des archives de l’époque se concentrent sur le sort des chrétiens ayant souffert lors de l’exode, la Coalition Turque d’Amérique (TCA), basée à Washington, D.C., publia une carte représentant le périple, entre les années 1770 et 1923, de 5 millions de musulmans originaires des Balkans, du Caucase et de la Crimée.

La carte expose également le contexte dans lequel 5 millions d’Ottomans musulmans périrent de 1864 à 1922 lors des guerres visant à démanteler l’Empire.

Mise à jour par McCarthy, la carte est un puissant outil visuel tant pour l’historien que pour le lecteur moyen souhaitant mieux comprendre le cataclysme qui affecta des millions de musulmans et de chrétiens durant les dernières années d’existence de l’ Empire ottoman.

« Les peuples appartenant à l’Empire ottoman ont subit certaines des pires calamités de l’Histoire. Ils furent contraints d’abandonner leurs terres -sachant qu’ils ne pourraient plus y remettre le pied- et moururent en grand nombre. Certes, tous ces groupes ont souffert mais ceux qui endurèrent le plus étaient musulmans, précisément des Turcs. J’espère que cette carte éclairera sur le destin tragique de tous ces peuples. » commenta le professeur McCarthy.

Le président de TCA, Lincoln McCurdy, a déclaré qu’il existe peu de familles turques n’ayant pas de grands-parents originaires de ces territoires lointains, de Grèce, de Bulgarie, de Macédoine, de Crimée et du Caucase ou n’ayant pas migré par le passé à cause des guerres anatoliennes.
« Les pères fondateurs de la Turquie moderne ont invité les citoyens meurtris de la jeune république à aller de l’avant plutôt que de s’enfermer dans le passé. Malheureusement, d’autres communautés ont prétexté leurs moments douloureux pour soutenir une insatiable hostilité envers les Turcs.
Cette carte est une avancée positive pour surmonter les fanatismes inhérents à ceux qui ignorent ou nient les pertes musulmanes survenues avec la fin l’Empire ottoman » souligna McCurdy.

Source : TODAY’S ZAMAN
13 janvier 2011

Traduction exclusive pour Turquie-News par Hülya A.

À lire aussi

Pelosi en Arménie

Pelosi en Arménie

19 septembre 2022

CONTRE LA FRANCE

CONTRE LA FRANCE

21 juillet 2022