dimanche 29 janvier 2023

Campagnes des désinformations menées contre l’opération " Rameau d’Olivier "

Publié le | par Hakan | Nombre de visite 839
Campagnes des désinformations menées contre l'opération " Rameau d'Olivier "

Campagne de désinformation menée sur les réseaux sociaux par les membres d’organisations terroristes et de leurs partisans contre l’opération " Rameau d’Olivier "

Les forces armées turques ont lancé une opération baptisée " Rameau d’Olivier " le 20 janvier 2018, dans la région d’Afrin au nord-ouest de la Syrie afin de neutraliser les terroristes membres des organisations terroristes PKK/KCK/PYD-YPG et Daech pour assurer la sécurité et la stabilité dans les régions frontalières et sauver les peuples amis et frères de la tyrannie et la répression de ces organisations terroristes.

L’Opération est menée dans le respect de l’intégrité territoriale de la Syrie, en vertu des droits découlant du droit international et conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité de l’ONU pour la lutte contre le terrorisme et dans le cadre des droits d’autodéfense énoncés dans la Charte des Nations Unies. Cette opération vise uniquement les terroristes ainsi que les abris, les armes, les véhicules et les positions qui appartiennent à ces terroristes. Toutes les précautions sont prises pour éviter de causer préjudice aux civils et innocents.

Mais les terroristes et leurs partisans qui ne peuvent pas venir à bout de nos soldats essayent de détourner les objectifs légitimes de l’opération à travers de fausses informations diffusées par les réseaux sociaux et organes de presse. A cette fin, des images prises en temps et lieux différents sont présentées comme si elles étaient prises lors de l’opération turque et ainsi essaient-ils de tromper l’opinion publique mondiale.

Face aux campagnes de désinformation menées sur les réseaux sociaux par les groupes proches des terroristes quant à cette opération, la Direction générale de la Presse et de l’information (DGPI) a préparé quelques exemples de photographies utilisées à des fins de désinformation en révélant les faits, les dates et circonstances réelles de capture de ces images en vue d’informer l’opinion publique mondiale.

Grâce aux efforts des experts de l’Agence Anadolu, de la Radio-Télévision turque (TRT) et de la DGPI, l’objectif de cet ouvrage est d’empêcher ainsi la propagation volontaire ou involontaire de messages falsifiés par les terroristes dans certains médias.

Attention aux Fakes News !
La première image publiée le 30 janvier 2018 et souvent partagée dans les réseaux sociaux prétend que l’enfant a été blessé à Afrin par l’attaque des forces armées turques lors de l’opération.
Pourtant, la deuxième image qui est l’originale appartient en effet à un article du journal allemand Frank- furter Algérienne en date du 18 décembre 2015 et qui concerne la guerre civile en Syrie.
Attention aux fakes news !
L’image publiée dans le journal britannique Dailymail en date du 6 novembre 2016 et titré "Massacre dans le jardin de récréation par les forces du régime en Syrie ", a été utilisé dans les réseaux sociaux comme si elle avait été prise lors de l’opération"Rameau d’Olivier". Or la photo originale a été prise par l’envoyé de Reuters, Sarah Dean, à la Ghouta et non pas à Afrin.
Fakes News sur la guerre de Syrie
L’image de trois enfants, partagée sous le hashtag #StopAfrinGenocide le 29 janvier 2018, est celle d’une information publiée sur le blog du quotidien Milliyet le 18 octobre 2015 sous le titre "Les enfants meurent, les espoirs s’éteignent".
Fakes News sur la guerre en Syrie
Les images d’enfants décédés accusant les Forces Armées Turques d’avoir tué des enfants sans défense à Afrin sont en réalité des images partagées sur les réseaux sociaux montrant des enfants ayant perdu la vie lors d’un raid aérien dans une région syrienne le 1er janvier 2017.
l'opération Rameau d'Olivier à Afrin
L’image d’un enfant sur un brancard qui serait parmi l’un des huit civils touchés lors de l’opération Rameau d’Olivier à Afrin, est en réalité une image prise lors des attaques des Forces Démocratiques Syriennes soutenues par les États-Unis dans la ville de Marea au nord de la Syrie le 29 août 2017 et partagée sur divers comptes à travers les réseaux sociaux.
raid aérien des Forces Armées Turques à Afrin
L’image d’un enfant blessé qui aurait été touché en raison du raid aérien des Forces Armées Turques à Afrin, est en réalité une image utilisée par BBC dans une info du 12 mars 2015 sous le titre "Crise syrienne : le Conseil de Sécurité de l’ONU abandonne les victimes".
L'image d'une maman blessée avec ses deux enfants qui aurait été prise à Afrin
L’image d’une maman blessée avec ses deux enfants qui aurait été prise à Afrin, apparait en fait dans une vidéo d’information intitulée "Le nombre de morts augmente à cause des bombardements en Syrie » publiée par Al Jazeera le 16 décembre 2013. La vidéo est enregistrée à Alep et non à Afrin.
L'image d'un enfant blessé, partagée par plusieurs internautes sous le hashtag "Sauvez Afrin" pour dénigrer l'opération Rameau d'Olivier
L’image d’un enfant blessé, partagée par plusieurs internautes sous le hashtag "Sauvez Afrin" pour dénigrer l’opération Rameau d’Olivier, est en réalité une image prise par Abd Doumany qui a remporté le premier prix lors du concours "Istanbul Photo Awards" de l’Agence Anadolu en 2016. L’image est capturée à Alep le 11 juillet 2016 et non à Afrin.
Les images d'enfants blessés photographiées par les photojournalistes de l'Agence Anadolu, İbrahim Ebu Leys et Jawad Al Rifaj, qui reflètent une attaque aérienne à Alep en 2016
Les images d’enfants blessés photographiées par les photojournalistes de l’Agence Anadolu, İbrahim Ebu Leys et Jawad Al Rifaj, qui reflètent une attaque aérienne à Alep en 2016, ont été partagées différemment par des partisans des organisations terroristes sous les hashtags "La Turquie terroriste" ou "Sauvez Afrin".
L'image d'un enfant en larmes, partagée dans les réseaux sociaux par les partisans des organisations terroristes sous le hashtag #stopaugénocideaAfrin
L’image d’un enfant en larmes, partagée dans les réseaux sociaux par les partisans des organisations terroristes sous le hashtag #stopaugénocideaAfrin, est en réalité une image populaire partagée en 2015 sur Twitter sous le hashtag #Pray4Syria (Priez pour la Syrie) pour attirer l’attention sur la guerre civile en Syrie.
La photographie partagée par des partisans des organisations terroristes sous le hashtag #saveAfrin
La photographie partagée par des partisans des organisations terroristes sous le hashtag #saveAfrin est une image utilisée auparavant sur une affiche d’une agence intitulée Khattmedia pour attirer l’attention sur les violations des droits de l’homme à Gaza en Palestine.
L'image selon laquelle des zones d'habitation civile auraient été endommagées pendant l'opération Rameau d'Olivier
L’image selon laquelle des zones d’habitation civile auraient été endommagées pendant l’opération Rameau d’Olivier et des personnes tenteraient de sauver leurs biens d’un bâtiment démoli, est en réalité une image utilisée par BBC World Service le 8 juillet 2015 dans une information intitulée "Comment 250 chrétiens d’Alep ont été emmenés en Belgique   ?".
L'image des enfants qui seraient effrayés par le bruit des jets turcs à Afrin
L’image des enfants qui seraient effrayés par le bruit des jets turcs à Afrin, est en réalité une image envoyée à France 24 par le journaliste Hisham Al-Omeisy utilisée dans l’article intitulé « De la cave aux égouts, les abris anti-bombe des Yéménites » du 18 mai 2015.
L'image publiée dans les comptes des partisans d'organisations terroristes avec des explications comme : " l'État turc fasciste bombarde les civils "
L’image publiée dans les comptes des partisans d’organisations terroristes avec des explications comme : " l’État turc fasciste bombarde les civils " et « Les forces aériennes turques ont frappé les civils à Afrin », appartient à un incendie survenu à Kuweit en 2016.
L'image partagée prétendant "une captivité des soldats turcs à Afrin" appartient aux membres de l'organisation terroriste guleniste
L’image partagée prétendant "une captivité des soldats turcs à Afrin" appartient aux membres de l’organisation terroriste guleniste, mis en garde à vue après la tentative de coup d’État du 15 juillet. Elle a été publiée le 16 juillet 2016 par l’Agence Anadolu.
« Des avions turcs ont été abattus par le YPG à Afrin» appartient à un avion d'acrobatie qui s'est écrasé en Indonésie le 16 mars 2015
L’image partagée dans les réseaux sociaux avec l’explication : « Des avions turcs ont été abattus par le YPG à Afrin » appartient à un avion d’acrobatie qui s’est écrasé en Indonésie le 16 mars 2015. L’information a été publiée le même jour dans le quotidien Hürriyet.
le quotidien The New York Times aurait soutenu les manifestations de soutien à Afrin, organisés par les organisations terroristes,
L’image partagée par les partisans d’organisation terroriste, sur les réseaux sociaux, prétendant que le quotidien The New York Times aurait soutenu les manifestations de soutien à Afrin, organisés par les organisations terroristes, en publiant l’information à la une, appartient à une dépêche sur la manifestation organisée en Suisse contre la participation du président américain Donald Trump au Forum économique mondial à Davos.
 "Un char Abrams irakien a été détruit par les Kurdes, probablement avec une roquette chinoise"
L’image partagée prétendant la destruction d’un char appartenant à l’armée turque à Afrin, a été utilisé pour illustrer la dépêche publiée par Sputnik le 27 octobre 2017 sous le titre "Un char Abrams irakien a été détruit par les Kurdes, probablement avec une roquette chinoise".
les partisans d'organisations terroristes ont partagé sur les réseaux sociaux l'image de l'avion de la ligne malaisien abattu le 18 juillet 2014 en Ukraine
Pour dénigrer l’opération Rameau d’Olivier lancée par l’armée turque contre les cibles terroristes à Afrin, les partisans d’organisations terroristes ont partagé sur les réseaux sociaux l’image de l’avion de la ligne malaisien abattu le 18 juillet 2014 en Ukraine sur le vol MH17, titrant "l’avion de l’armée turque abattu à Afrin".
un avion de l'armée turque, avait été abattu à Afrin, appartient à l'accident d'un hélicoptère militaire écrasé en Afghanistan le 16 mars 2012.
L’image partagée par l’organisation terroriste dans les réseaux sociaux, prétendant qu’un avion de l’armée turque, avait été abattu à Afrin, appartient à l’accident d’un hélicoptère militaire écrasé en Afghanistan le 16 mars 2012.

Source : Direction Générale de la Presse et de l’information

À lire aussi

Cruauté grecque inhumaine !

Cruauté grecque inhumaine !

19 décembre 2022