La devise d’Erdoğan : diviser la Turquie pour mieux régner - Turquie News
vendredi 12 août 2022

La devise d’Erdoğan : diviser la Turquie pour mieux régner

Publié le | par Aysin | Nombre de visite : 916 |
La devise d'Erdoğan : diviser la Turquie pour mieux régner

La manchette, ci-contre, de Milliyet est assez révélatrice du climat ambiant en Turquie. En l’espace de 5 ans, R.T Erdoğan a réussi à diviser les Turcs et à les opposer les uns aux autres en instrumentalisant le voile islamique.

Plus de 100.000 personnes ont manifesté hier à Ankara devant le mausolée d’Atatürk à l’appel d’une soixantaine d’associations parmi lesquelles des associations féministes. Les manifestants protestaient contre la réforme constitutionnelle visant à libérer le port du voile à l’université. Le texte de cet amendement constitutionnel doit être voté la semaine prochaine par les députés.

Comme lors des meetings monstres d’avril et mai 2007, les manifestants étaient majoritairement des femmes et elles ont scandé « La Turquie est laïque et elle le restera ».

Depuis plusieurs jours, les recteurs et les professeurs d’universités ainsi que le corps judiciaire avaient mis en garde le gouvernement contre l’adoption de cet amendement constitutionnel. Mais comme toujours ce gouvernement n’en fait qu’à sa tête puisque le PM R.T. Erdoğan a sommé les recteurs d’universités, le Procureur général près la Cour de Cassation, le Président du Conseil d’Etat de bien vouloir s’occuper de leurs affaires sous-entendu, ils doivent se la fermer et laisser le gouvernement gouverner. Il n’y a pas à dire R.T. Erdoğan est un grand démocrate respectueux de la liberté d’expression. Le Président de la République A. Gül a même avancé l’idée d’un référendum ou oserais-je dire un « référendum populiste » pour départager tout le monde, ce qui en dit long sur lui. Le chef de la diplomatie A. Babacan a quant à lui prétendu que cette réforme visait à accroître les libertés individuelles. Je note que la liberté de porter le voile à l’université qui ne concerne environ que 3,9% des femmes turques semble prioritaire par rapport à la réforme de l’article 301 du code pénal, réforme promise depuis plus d’un an maintenant.

Pendant que le camp laïque manifestait à Ankara, le camp des voilées n’était pas en reste puisque les partisans de la libéralisation du voile islamique ont manifesté dans différentes villes de Turquie. Cette fois-ci le mot d’ordre était « Libéralisation du voile partout, immédiatement et sans conditions ». Autant dire que ces gens veulent purement et simplement la fin du principe de laïcité. Le hic c’est que ces dames ne semblent pas fières de leur combat puisque certaines d’entre elles avaient le visage caché par des sacs en papier.

Atatürk avait dit « L’homme politique qui a besoin du secours de la religion pour gouverner n’est qu’un lâche. Or, jamais un lâche ne devrait être investi des fonctions de chef de l’Etat ». Et moi j’ajoute que j’en ai franchement marre de ces hommes politiques et de leur fixette sur les cheveux des femmes.

À lire aussi