EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > L’Arménie lance des attaques systématiques (...)

L’Arménie lance des attaques systématiques contre les civils


Ecrit par Ufuk, 2020-10-19 00:43:42


Le conflit armé entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan entre dans sa troisième semaine sans aucun cessez-le-feu permanent . La médiation russe pour une trêve humanitaire déclarée le 10 octobre n’a pas survécu. Il n’y a pas d’initiative internationale convaincante pour persuader les deux parties en guerre de cesser leurs activités militaires dans la région.

Les trois dernières semaines ont montré que l’Azerbaïdjan devance l’Arménie sur le champ de bataille. Il a libéré un certain nombre de ses villages sous occupation arménienne depuis trois décennies et poursuit confortablement ses objectifs militaires sur le terrain. Ce n’est évidemment pas la partie qui cherche un cessez-le-feu immédiat ou un retour aux négociations, car elle a appris avec amertume au cours des 30 dernières années que la diplomatie n’a donné aucun résultat dans le conflit du Haut-Karabakh.

Le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan défie les appels et les résolutions des Nations Unies et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération (OSCE) qui stipulent le retrait de toutes les forces arméniennes des territoires occupés par l’Arménie en Azerbaïdjan. Comme ses troupes peuvent difficilement résister contre l’armée azerbaïdjanaise, il a commencé à mettre en œuvre une stratégie à plusieurs niveaux en tirant parti des gouvernements pro-Arménie en Occident ainsi que de sa diaspora dans le monde.

Beaucoup de ces pays occidentaux soutiennent traditionnellement l’Arménie et n’ont guère fait preuve d’empathie envers l’Azerbaïdjan dans sa lutte de 30 ans pour libérer ses territoires de l’occupation.

De plus, Erevan s’efforce manifestement de profiter des relations troublées de la Turquie avec de nombreux pays occidentaux, dont les États-Unis, la France et la Grèce, etc. Les autorités arméniennes ont fait de nombreuses déclarations sur l’implication active de la Turquie dans le conflit armé depuis le début des affrontements . Mais aucun d’entre eux n’a été confirmé alors que l’Azerbaïdjan poursuit sa guerre contre l’Arménie.

Ce n’est pas un secret que la Turquie soutient l’Azerbaïdjan, et les deux pays ont développé une coopération substantielle en matière de sécurité au cours de la dernière décennie. Mais il serait faux de dire que seule la Turquie vend et coopère militairement avec l’Azerbaïdjan. Cette dernière s’est procuré des systèmes d’armes sophistiqués à la fois d’Israël et de Russie, ce qui rend sa puissance de feu beaucoup plus efficace que l’armée arménienne dépendante de la Russie.

Naturellement, la stratégie de distraction de l’Arménie par une rhétorique anti-Turquie accompagnée de revendications floues n’a pas beaucoup changé pour Erevan, dont les forces ne peuvent plus arrêter l’avancée de l’armée azerbaïdjanaise. En conséquence, et malheureusement, l’Arménie a recouru à des attaques contre les villes visant des civils en Azerbaïdjan. Les attaques contre Ganja, Terter, Mengicevir et d’autres endroits se sont intensifiées à la suite du cessez-le-feu dans le but d’étendre la guerre à l’extérieur du Haut-Karabakh et de provoquer l’indignation publique en Azerbaïdjan contre ses dirigeants.

Les attaques à la roquette de l’Arménie ont fait des dizaines de victimes civiles en Azerbaïdjan la semaine dernière. Il est intéressant de ne même pas entendre un mot de critique de la communauté internationale sur le ciblage délibéré des civils.

Selon le ministère azerbaïdjanais de la Défense, un missile tiré par les forces arméniennes le 15 octobre a explosé sur le territoire de la région d’Ordubad de la République autonome de Nakhitchevan, à la frontière turque. Cela n’est peut-être pas tellement important compte tenu de sa portée, mais si c’est un signe des futures tentatives de l’Arménie pour entraîner la Turquie dans le conflit armé, alors c’est très dangereux. Les efforts de l’Arménie pour étendre le conflit armé vers l’intérieur de l’Azerbaïdjan et les régions du Nakhitchevan ne sont pas différents que de jouer avec le feu.

Mot-clé :
Terrorisme Arméniens Azéris Caucase Désinformation Haut-Karabagh Massacres Khojaly Terrorisme arménien
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank