dimanche 29 janvier 2023

Davutoglu : Principes méthodologiques et opérationnels d’une diplomatie

le blog de Louis Lepioufle

Publié le | par Hakan | Nombre de visite 128
Davutoglu : Principes méthodologiques et opérationnels d'une diplomatie

Renforcer sa présence sur la scène internationale, c’est l’objectif constant de la Turquie. Elle est devenue, depuis plusieurs années maintenant, un acteur incontournable de la région.

La médiation ayant eu lieu à Téhéran il y a quelques jours en compagnie du Brésil renforce cette idée. Cette nouvelle diplomatie est qualifiée par certains comme “néo-ottomane”, en référence au fait que la Turquie se détourne de l’Europe suite au refus de l’Union Européenne de l’intégrer en son sein, se plaçant davantage comme un acteur majeur du Moyen-Orient.

Dans une interview au magazine Foreign Policy, l’ancien universitaire et désormais ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu énonce trois principes méthodologiques et cinq principes opérationnels sur lesquels il fonde sa diplomatie. Ceux-ci sont repris et mis en avant par Pierre Rousselin.

Principes méthodologiques :

  • une vision d’ensemble du Moyen-Orient rendu possible par son ancrage dans la région.
  • une approche globale des problèmes mondiaux : Moyen Orient, mais aussi Balkans, Asie centrale, Afrique, Asie.. Amélioration des relations avec les pays voisins tels que la Grèce, l’Irak, la Russie et la Syrie.
  • un nouveau discours et un nouveau style diplomatique privilégiant la puissance économique de la Turquie pour accroître son soft power.

Principes opérationnels :

  • La promotion de la sécurité et celle des libertés vont de pair
  • Une politique de “zéro problèmes vis-à-vis des voisins”
  • une diplomatie préventive pour éviter les crises
  • une diplomatie multidimensionnelle : de bonnes relations avec la Russie ne sont pas une alternative aux bonnes relations avec l’UE ou avec les Etats-Unis.
  • une diplomatie plus active dans les instances internationales, en particulier au G20.

Objectifs :

  • Remplir les conditions de l’adhésion à l’UE et devenir un membre influent de l’UE d’ici 2023
  • Travailler à l’intégration régionale et à la résolution des conflits régionaux
  • Jouer un rôle important dans le monde et devenir l’une des dix plus grandes économies mondiales.

Source Politics, World, Life, Culture

À lire aussi