vendredi 15 octobre 2021
Accueil | Nos rubriques | Editos & Tribune libre

AMBASSADE DE LA RÉPUBLIQUE D’AZERBAÏDJAN EN RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

mercredi 29 septembre 2021 | par Engin


AMBASSADE DE LA RÉPUBLIQUE D'AZERBAÏDJAN EN RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

AMBASSADE DE LA RÉPUBLIQUE D’AZERBAÏDJAN EN RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Communiqué de presse de l’Ambassade de la République d’Azerbaïdjan en République française

Déclaration du Ministère des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan sur la Journée de Commémoration du 27 septembre en Azerbaïdjan

Il y a un an, le 27 septembre 2020, les Forces armées de la République d’Azerbaïdjan ont pris des mesures de riposte pour contrer une nouvelle provocation militaire des forces armées de la République d’Arménie.

Ces mesures ont été prises dans le cadre du droit à la légitime défense et dans le plein respect du droit international humanitaire en vue d’empêcher une nouvelle agression militaire de l’Arménie et d’assurer la sécurité de la population civile. Cela a marqué le début de la Guerre patriotique de 44 jours.

La Guerre patriotique a mis fin à la politique d’agression de près de 30 ans de l’Arménie, à l’issue de laquelle l’Azerbaïdjan a restauré son intégrité territoriale et les droits fondamentaux de près d’un million de déplacés azerbaïdjanais ont été rétablis.

L’Azerbaïdjan, seul, a assuré la mise en application des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité de l’ONU, adoptées en 1993

La fin de l’occupation des territoires azerbaïdjanais a mis au grand jour toute l’étendue des activités illégales menées par l’Arménie pendant des décennies, incluant la pose massive de mines ; la destruction délibérée et l’appropriation du patrimoine historique, culturel et religieux de l’Azerbaïdjan ; le pillage des ressources naturelles ; la destruction d’infrastructures ; ainsi que d’autres violations du droit international. Des preuves attestant de nombreux crimes de guerre commis par l’Arménie ont également été découvertes. Afin de tenir l’Arménie responsable de ses violations du droit international humanitaire et des droits de l’Homme, l’Azerbaïdjan a déposé des requêtes interétatiques contre l’Arménie devant la Cour européenne des droits de l’Homme et la Cour internationale de Justice.

Le Gouvernement azerbaïdjanais mène des travaux de restauration et de reconstruction dans les territoires libérés, prend des mesures cohérentes visant à assurer le retour sûr et digne de près d’un million de déplacés azerbaïdjanais dans leurs foyers et la réintégration de ces terres. Le Gouvernement prend également des mesures nécessaires pour garantir une paix, une sécurité et une prospérité durables dans la région, conformément à la Déclaration trilatérale du 10 novembre 2020.

La victoire que nous avons remportée grâce à la vaillance de l’armée azerbaïdjanaise, sous la direction du commandant en chef suprême des forces armées de la République d’Azerbaïdjan, Président Ilham Aliyev, a ouvert une nouvelle ère dans l’histoire azerbaïdjanaise, changé les réalités de la région et rétabli la justice internationale.

L’Azerbaïdjan est prêt à normaliser les relations avec l’Arménie sur la base du strict respect des principes du droit international, en particulier ceux liés à la souveraineté, à l’intégrité territoriale et à l’inviolabilité des frontières internationalement reconnues. Nous appelons l’Arménie à respecter ces principes fondamentaux et à honorer ses obligations internationales en vue d’assurer la paix, la sécurité et la prospérité dans la région.

En ce 27 septembre, célébré comme Journée de Commémoration par décret du Président de la République d’Azerbaïdjan, nous rendons un profonds hommage à la mémoire de tous nos martyrs qui se sont sacrifiés pour l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan.



Nombre de visite 204

Sélection d'article