Turquie News condamne les menaces contre Valérie Boyer - Turquie News
samedi 1er octobre 2022

Turquie News condamne les menaces contre Valérie Boyer

Publié le | par Turquie News | Nombre de visite : 434 |

Le site de Valérie Boyer, la députée UMP à l’origine de la proposition de loi de censure arménienne, aurait été victime dimanche d’un piratage de la part de présumés hackers turcs. Selon ses dires, la députée des Bouches-du-Rhône aurait également reçu des "menaces de mort, de viol, de destruction et des injures et des insultes". Valérie Boyer a déclaré que ses parents et ses enfants auraient aussi été visés.

"Il n’est pas possible de se laisser insulter en tant que personne mais aussi par rapport à ses fonctions (de parlementaire), donc je me dois de déposer plaine, ce que je ferai", a-t-elle ajouté.

Turquie News, en tant qu’organisation issue de la société civile française d’origine turque, reçoit régulièrement des menaces provenant de groupuscules nationalistes arméniens, exprime son indignation devant de tels agissements et présente son soutien non-partisan à une élue de la République française, menacée pour ses opinions.

Nous sommes bien placés pour savoir ce que Mme Boyer peut ressentir en étant visée par ce genre de propos.

Malgré le fait que nous sommes totalement opposés aux opinions de Mme Boyer concernant la loi liberticide et anti-turque dont elle est l’auteur, même si nous sommes sceptiques (euphémisme !) quant aux organisations nationalistes arméniennes ouvertement anti-turques auprès desquelles Mme Boyer a pris des engagements [1] et qui l’ont accueillie en héros à Marseille [2], nous ne pouvons tolérer qu’elle soit, comme nous l’avons été, la cible de menaces.

Nous exprimons notre inquiétude de voir la frustration engendrée par la violence et la haine anti-turque menée par les officines arméniennes depuis plus de 30 ans (on trouvait déjà des tags haineux à Marseille, fief de Mme Boyer, dans les années 1960), transposée contre les détracteurs des français d’origine turque.
Mme Boyer fait aujourd’hui les frais de plusieurs décennies de campagne turcophobe menée par certaines des organisations avec lesquelles elle entretien des relations étroites. La violence et le haine subies par les Français d’origine turque n’ont malheureusement pas eu la couverture médiatique qu’elles auraient méritées, le terrorisme arménien, encore frais dans les mémoires turques, semble avoir été effacée. Mme Boyer fait aujourd’hui les frais de cette atmosphère de déni et de mémoire sélective engendrées par la croisade que les groupes de pression arméniens ont engagée contre les Français d’origine turque sur le sol de la République. Les récents évènements prouvent une nouvelle fois qu’il est plus que nécessaire de mettre un STOP à l’ingérence intolérable du lobby nationaliste arménien téléguidé par des organisations telles que la "Fédération Révolutionnaire Arménienne" FRA Dashnaktsoutioun (parti nationaliste-socialiste arménien).

Les officines arméniennes n’ont d’ailleurs pas tardé à distiller leur propagande anti-turque autour de cette affaire en généralisant les agissements d’une poignée de personnes isolées et sur tout anonymes en accusant tous les Turcs de tous les maux. En tenant compte du fait que les officines arméniennes disposent de puissants relais médiatique que la communauté turque ne pourrait même pas espérer et à la lumière de la déferlante anti-turque [3] qui pollue la France depuis quelques jours, encore faut-il se demander : A qui profite réellement le crime ?

<tac_youtube|id=HTDKmFC2pes>

http://www.youtube.com/watch?v=HTDKmFC2pes&feature=player_embedded


[1Pour rappel, sur son site internet, Mme Boyer s’exprime ainsi :
" (...) je me suis engagée en tant que vice-présidente du groupe d’amitié France-Arménie à poursuivre le combat. Lors d’une réunion organisée par le Conseil de Coordination des Organisations Arméniennes de France, à Marseille, j’ai annoncé aux représentants de la communauté que je redéposerai un texte juridiquement inattaquable. C’est ce que j’ai fait en m’appuyant sur les travaux d’un avocat marseillais, Maître Philippe Krikorian, que je tiens à féliciter et remercier devant vous (...) "

[2Voir sur armenews Retour triomphal de Valérie Boyer à Marseille,
"les députés des Bouches-du-Rhône étaient reçus par le CCAF Marseille-Provence hier soir"
NDLR : Le CCAF (Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France) est une officine nationaliste arménienne dont la FRA Dashnak, la Nor Seround (branche jeunesse Dashnak), le CDCA ou l’UGAB, toutes des organisations issues de la branche dure du nationalisme arménien, sont membres. Le CCAF dispose d’antennes dans différentes régions de France.

[3Sur armenews, on parle de "milliers de propagandistes-négationnistes", une ignoble généralisation à peine voilée à l’ensemble de la communauté turque de France


À lire aussi

Pelosi en Arménie

Pelosi en Arménie

19 septembre 2022