Le taux d’inflation annuel de la Turquie s’élève désormais à près de 70 (...) - Turquie News
dimanche 2 octobre 2022

Le taux d’inflation annuel de la Turquie s’élève désormais à près de 70 %

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 499 |
Le taux d'inflation annuel de la Turquie s'élève désormais à près de 70 %

L’inflation en Turquie a grimpé à près de 70% en avril, selon des données officielles publiées la semaine dernière, alors que la flambée des prix ronge les revenus et met même les produits de première nécessité hors de portée de nombreux ménages.

L’Institut turc des statistiques a déclaré que les prix à la consommation avaient augmenté de 69,97 % en avril par rapport à l’année précédente, la plus forte augmentation d’une année sur l’autre depuis 2002.

Le taux d’inflation annuel était de 61,14 % en mars.
 
Extrait des archives (février 2022) : Le taux d’inflation annuel en Turquie atteint son plus haut niveau en 20 ans, à près de 49 %

En comparaison, l’inflation américaine la plus élevée en 40 ans s’élevait à 6,6 % le mois dernier, selon la jauge préférée de la Réserve fédérale américaine, et dans les 19 pays utilisant l’euro, elle a atteint un record de 7,5 %.

Certaines banques centrales du monde entier augmentent leurs taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation, ce que la Fed a fait mercredi dernier et la Banque d’Angleterre un jour plus tard.

D’après les archives (novembre 2021) : L’inflation frappe durement les Turcs

Mais en Turquie, les critiques attribuent la flambée des prix aux politiques économiques du président Recep Tayyip Erdoğan, qui favorisent la baisse des taux d’intérêt pour stimuler la croissance et les exportations.

Le dirigeant turc s’oppose aux coûts d’emprunt élevés, insistant sur le fait qu’ils provoquent l’inflation – une position qui contredit la pensée économique établie.

La banque centrale de Turquie a réduit ses taux de 5 points de pourcentage depuis septembre, à 14 %, malgré des taux d’inflation élevés – avant de les suspendre en janvier. La livre turque TRYUSD, -0.31% a perdu 44 % de sa valeur par rapport au dollar américain l’an dernier.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui a entraîné une flambée des prix du gaz, du pétrole et des céréales, a aggravé la situation en Turquie, qui dépend des importations. Les plus fortes hausses de prix en Turquie le mois dernier ont concerné le secteur des transports, à 106 %, suivi des prix des aliments et des boissons non alcoolisées à 89 %, selon les données.

Afin d’atténuer le coup porté aux ménages, le gouvernement a mis en place des réductions d’impôts sur les biens de première nécessité et a ajusté les tarifs de l’électricité.

Erdoğan a déclaré aux journalistes la semaine dernière que l’inflation commencerait à reculer à partir de mai et atteindrait une "direction plus favorable" à la fin de l’année.

Source : AP

À lire aussi