Accueil | Nos rubriques | Actualité

La Turquie réagit à la déclaration du ministère grec des Affaires étrangères

samedi 30 mai 2020 | par Hakan


Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Hami Aksoy a réagi à la déclaration du ministère grec des Affaires étrangères concernant la récitation des versets du Saint Coran à Sainte-Sophie.

"La Turquie n’a agi ni contre la caractéristique monumentale de Sainte-Sophie, ni au détriment de la Convention de l’UNESCO sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (1972).

Après chaque récitation du Coran à Sainte-Sophie, la Grèce continue de faire des déclarations en vain et en vain. À une époque où l’on comprend l’importance du principe du respect mutuel et où les adhérents des minarets, le fait que la Grèce - le seul pays dans la capitale duquel il n’y a pas de mosquée - soit gêné par la récitation du Coran C’est un exemple pour comprendre l’état psychologique dans lequel ce pays est plongé.

Grâce au dévouement et à la minutie dont a fait preuve la Turquie en ce qui concerne les quartiers historiques d’Istanbul - un élément de l’héritage historique - ces œuvres ont pu atteindre les générations d’aujourd’hui.

Sainte-Sophie restera un atout substantiel pour la Turquie et pour l’humanité et sera protégée. Nous appelons la Grèce à se purifier de ses complexes historiques »