lundi 6 février 2023

Dossier

DOSSIER « Cause arménienne » et terrorisme

Publié le | par Turquie News | Nombre de visite 2206
DOSSIER « Cause arménienne » et terrorisme

« Comme Benito Mussolini, certains Arméniens croient que la vérité se trouve à la pointe des baïonnettes. »

Bruce Fein, ancien sous-secrétaire d’État américain à la Justice.

A l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de l’attentat commis par l’ASALA à l’aéroport d’Orly, contre le bureau de la Turkish Airlines, Turquie News vous propose un dossier exclusif « Cause arménienne » et terrorisme.

Le 15 Juillet 1983 huit personnes y ont trouvé la mort, une soixantaine d’autres ont été blessées.

La violence et l’absurdité de cet attentat, et de bien d’autres, ont frappé le public. Mais les motifs, les ressorts et les appuis des groupes terroristes arméniens ayant sévi dans les années 1970 et 1980 demeurent méconnus du grand public, même turc.

Des nostalgiques déclarés de l’ASALA à ceux qui voudraient faire passer le terrorisme pour l’acte de fanatiques isolés, l’éventail semble large. Et pourtant, le terrorisme arménien ne coïncide-t-il pas remarquablement avec les accusations de « génocide » et l’invention de la « cause arménienne », en arménien le « haïtadisme » ?

Cet dossier, publié en plusieurs parties, se propose d’étudier le lien existant entre la « cause arménienne », si complaisamment exhibée comme celle de pures victimes, et des actes terroristes, donc criminels.


(Image : Attentat à la bombe devant le bureau de la Turkish Airlines à l’aéroport d’Orly (Paris), le 15 juillet 1983. Bilan : 8 morts (4 Français, 2 Turcs, 1 Suédois, 1 Américain) et 56 blessés. L’Asala revendique la tuerie.)


Télécharger le dossier intégral au format Word ou PDF :

PDF

« Cause arménienne » et terrorisme
Dussardier

Sommaire du dossier :


Attentat à la bombe devant le bureau de la Turkish Airlines à l'aéroport d'Orly (Paris), le 15 juillet 1983
Attentat à la bombe devant le bureau de la Turkish Airlines à l’aéroport d’Orly (Paris)
Attentat à la bombe devant le bureau de la Turkish Airlines à l’aéroport d’Orly (Paris), le 15 juillet 1983. Bilan : 8 morts (4 Français, 2 Turcs, 1 Suédois, 1 Américain) et 56 blessés. L’Asala revendique la tuerie.
L'emblème ASALA (Armée Secrète Arménienne pour la Libération de l'Arménie)
L’emblème ASALA (Armée Secrète Arménienne pour la Libération de l’Arménie)
Emblème de l’Asala
Attaque sanglante de l'Asala à l'aéroport Esenboga d'Ankara le 7 août 1982.
Attaque sanglante de l’Asala à l’aéroport Esenboga d’Ankara le 7 août 1982.
L’ attaque de l’aéroport d’Ankara Esenboğa était une attaque contre l’aéroport d’ Ankara Esenboğa , à Ankara, le 7 août 1982. L’attaque a été perpétrée par l’ Armée secrète arménienne pour la libération de Arménie (ASALA). Neuf personnes ont été tuées et 72 blessées lors de l’attaque.
Cinq visages de la terreur de l'ASALA
Cinq visages de la terreur de l’ASALA
Un extrait d’un journal sur la recherche de terroristes arméniens sous le titre Cinq visages de la terreur , Cinq visages de la terreur
Un extrait d’un journal, la recherche de criminels.
Autriche : les terroristes arméniens assassinent dans sa voiture Erdogan Özen, diplomate en poste à Vienne,
Autriche : les terroristes arméniens assassinent dans sa voiture Erdogan Özen, diplomate en poste à Vienne,
Autriche : les terroristes arméniens assassinent dans sa voiture Erdogan Özen, diplomate en poste à Vienne, le 20 juin 1984.
La Une du magazine Time "PARIS IN FEAR"
La Une du magazine Time "PARIS IN FEAR"
Les attentats meurtriers de l’organisation terroriste de l’ASALA font la une du magazine Time (édition du 29 septembre 1986).

À lire aussi

Pelosi en Arménie

Pelosi en Arménie

19 septembre 2022