Terrorisme kurde : une députée proche du PKK condamnée - Turquie News
jeudi 18 août 2022

Terrorisme kurde : une députée proche du PKK condamnée

Publié le | par TN-pige | Nombre de visite : 865 |
Terrorisme kurde : une députée proche du PKK condamnée

"Si l’on s’en prend à Öcalan les conséquences pourraient être plus lourdes que quiconque peut imaginer." Légende photo : Aysel Tugluk avait déjà auparavant tenu des propos menaçant, faisant allusion au chef du mouvement terroriste kurde PKK, Abdullah Öcalan et ce que le PKK pourrait faire en représaille.

Une cour de Diyarbakir, principale ville du sud-est de la Turquie, a condamné aujourd’hui une députée à un an et demi de prison pour propagande des actes de terrorismes kurdes du PKK, mais elle n’ira pas immédiatement en prison à cause de son immunité parlementaire.

Aysel Tugluk, membre et ex-présidente du Parti pour une société démocratique (DTP) la vitrine politique du PKK en Turquie, s’est vue condamner pour des propos tenus en 2007 lors d’un meeting politique.

Elle a été jugée coupable par les juges d’avoir fait la propagande du "Parti des travailleurs du Kurdistan" (PKK), une organisation classée comme terroriste par la communauté internationale.

Son dossier sera déféré devant la Cour de cassation qui pourra dans les mois à venir demander au Parlement d’Ankara de lever par un vote son immunité parlementaire.

Si les députés décident de lever son immunité, elle devra alors purger sa peine, selon les spécialistes.

Mme Tugluk, une avocate de formation, est l’une des 20 membres du DTP élus à l’Assemblée nationale turque lors des dernières législatives de juillet 2007.

Ces élus sont connus pour leur proximité avec le PKK. Ils tiennent régulièrement des propos visant à justifier les attentats commis par l’organisation terroriste contre les civils en Turquie. Certains d’entre eux sont allés jusqu’à afficher ouvertement leur soutien et sympathie pour les activistes et leur chef Abdullah Öcalan.

Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par la communauté internationale. Les attentats de l’organisation séparatiste ont causé la mort de quelque 40.000 personnes depuis 1984, début des attentats du groupe terroriste qui vise à instaurer un Etat indépendant kurde dans le sud-est de la Turquie.

Légende photo : Aysel Tugluk était présente pendant la libération de membres de forces de l’ordre turcs kidnapés par les activistes du PKK en 2008. Elle avait activement pris part à la médiatisation de l’événement en faveur du PKK.

À lire aussi

CONTRE LA FRANCE

CONTRE LA FRANCE

21 juillet 2022

AIRPORT D'ESENBOGA

AIRPORT D’ESENBOGA

8 août 2022