Suède : des partisans du PKK défilent dans la capitale Stockholm - Turquie News
samedi 2 juillet 2022

Suède : des partisans du PKK défilent dans la capitale Stockholm

Publié le | par Engin |

Suède : des partisans du PKK défilent dans la capitale Stockholm

Suède : des partisans du PKK défilent dans la capitale Stockholm

La capitale suédoise, Stockholm, a été le théâtre samedi d’une manifestation des partisans de l’organisation terroriste du PKK, pour protester contre la candidature de la Suède à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan).

Près de 200 partisans de l’organisation terroriste se sont rassemblés Place Norra Bantorget à Stockholm, avant de converger vers le siège du parti social-démocrate au pouvoir en Suède.

Les manifestants ont brandi des drapeaux frappés des sigles du PKK et de sa branche syrienne, le PYD, scandant des slogans hostiles à l’adhésion de la Suède à l’Otan et aux demandes de la Turquie.

Des slogans tels que « nous sommes tous le PKK » ont été scandés lors de cette manifestation, alors que les forces de l’ordre n’ont pas réagi, malgré l’absence d’autorisation de manifester.

Plus tôt dans la journée de ce samedi, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a demandé à la Première ministre suédoise, Magdalena Anderson, de mettre un terme à toutes les formes de soutien de son pays aux organisations terroristes.

Erdogan et Anderson ont discuté par téléphone des relations bilatérales et de la demande d’adhésion de la Suède à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan), selon un communiqué publié par le département de la communication de la Présidence turque.

Au cours de cet entretien téléphonique, le chef de l’État turc a évoqué l’impératif pour la Suède de « mettre un terme à son soutien politique et financier et aux livraisons d’armes aux organisations terroristes ».

Le président turc a dit « attendre de la Suède qu’elle prenne des mesures concrètes, montrant qu’elle partage les inquiétudes de la Turquie à l’égard de l’organisation terroriste du PKK et de ses extensions en Syrie et en Irak ».


Nombre de visite 208

À lire aussi