jeudi 8 décembre 2022

Manifestations massives en Turquie des Ouïghours contre "l’occupation chinoise" à l’occasion de la 73e fête nationale

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 347 |
Manifestations massives en Turquie des Ouïghours contre "l'occupation chinoise" à l'occasion de la 73e fête nationale

Les ONG ouïghoures et la communauté ouïghoure d’Istanbul ont marqué le 1er octobre la 73e Journée nationale de la Chine comme le début d’une ère d’occupation, de persécution, de famine et de crimes inhumains contre les peuples du Turkestan oriental.

Des ONG ouïghoures ont manifesté près du consulat chinois dans le quartier Sariyer d’Istanbul contre les politiques chinoises d’assimilation et de génocide.

Les manifestants ouïghours, au nombre d’environ 1 000 à 1 200, comprenaient toutes les sections de la communauté ouïghoure, y compris les femmes, les enfants et les personnes âgées.

Les dirigeants ouïghours à la tête de la manifestation comprenaient Hidayetullah Oghuzhan - Président de l’East Turkestan Education and Solidarity Association (ETESA), Abduselam Teklimakan - Président du East Turkestan New Generation Movement (ETNGM), Nur Muhammad Majid - représentant invité / avocat de l’East Turkestan Australia Association, Rushan Abbas - activiste ouïghour réputé et fondateur et directeur général de la campagne pour les Ouïghours, membres de l’Académie ouïghoure et plusieurs autres.

La manifestation a commencé par la récitation des versets du saint Coran et la chanson nationale du Turkestan oriental. Les manifestants ont brandi des slogans contre la politique chinoise et le président chinois Xi Jinping, notamment "Chine Stop Genocide", "Libérez nos proches", "Où sont nos proches" et "Stop à la famine".

Les manifestants ont affiché des photographies des membres de leur famille portés disparus dans les camps d’internement chinois qu’ils n’ont pas pu contacter depuis de nombreuses années.

Un rassemblement à moto d’une cinquantaine de militants ouïghours portant des drapeaux de la Turquie et du Turkestan oriental est passé près du site de la manifestation. Une campagne de signatures sur une grande banderole appelant au soutien des Nations Unies a également été présentée.

Hidayetullah Oghuzhan a fait un communiqué de presse déclarant que les tentatives chinoises de détruire les Ouïghours - leur langue et leur culture ne réussiraient pas ..... le monde entier regarde les crimes inhumains commis par la Chine dans ses camps ...... le combat contre la Chine ne s’arrêtera pas tant que le Turkestan oriental ne sera pas libéré de l’occupation chinoise. Il a appelé à l’arrêt de la politique génocidaire chinoise menée dans les villes de Kashgar, Gulca, Urumqi et d’autres endroits du Turkestan oriental sous prétexte de quarantaine.

Nur Muhammad Majid a déclaré : "Nous sommes reconnaissants pour... l’énorme soutien du pays de la Turquie et du peuple de la Turquie... nous sommes ici pour exprimer notre plus ferme condamnation d’une nation terroriste... la Chine... .au cours des 73 dernières années, la Chine a occupé le Turkestan oriental illégalement, illégalement, en utilisant la force militaire ... en utilisant ... la politique d’infiltration ... le Turkestan oriental est devenu une prison ouverte où des millions de musulmans ouïghours ... turcs Les musulmans... sont détenus dans des camps de travail de concentration chinois.

Les Ouïghours turcs protestent contre l'occupation chinoise à l'occasion de sa 73e fête nationale
Les Ouïghours turcs protestent contre l’occupation chinoise à l’occasion de sa 73e fête nationale

"Jusqu’à récemment, le monde n’était pas conscient de ces réalités... La Chine a détenu 5 à 10 millions de Ouïghours et d’autres musulmans turcs dans des conditions inhumaines... les privant de leurs droits fondamentaux... maintenant, l’ONU a publié un rapport à ce sujet. ....La Chine n’a pas seulement occupé nos territoires,... elle détourne notre culture, détourne nos ressources, tue notre peuple, enlève nos enfants, viole nos femmes, stérilise nos mères... mais nous ne sommes pas faibles , nous ne sommes pas vaincus, nous n’abandonnons pas notre cause..."

Majid a lancé les slogans « La Chine est un État terroriste », « Génocide fabriqué en Chine » et « Massacre fabriqué en Chine » qui ont été repris par la foule rassemblée.

"Nous devons nous battre jusqu’à la dernière goutte de notre sang... ce combat est juste... ce combat est un combat contre le terrorisme chinois."

Il a exprimé son mécontentement à l’égard du gouvernement indonésien pour les récentes déportations de Ouïghours vers la Chine et a appelé à soutenir toutes les nations détenant des musulmans ouïghours sous leur garde. Il a également appelé les États-Unis, le Canada, l’UE, la Turquie, le Qatar, la Malaisie, l’Indonésie et d’autres membres de la communauté internationale à soutenir la cause ouïghoure.

Auparavant, Hidayetullah Oguzhan et Abdusalam Teklimakan, entre autres, avaient lancé l’appel à manifester et communiqué à la presse près du consulat chinois pour condamner le génocide et les crimes contre l’humanité commis par la Chine et demander leur soutien aux organisations internationales.

Les Ouïghours turcs protestent contre l'occupation chinoise à l'occasion de sa 73e fête nationale
Les Ouïghours turcs protestent contre l’occupation chinoise à l’occasion de sa 73e fête nationale

La branche d’Ankara de l’Union internationale des ONG du Turkestan oriental a organisé des manifestations et une conférence de presse à Ulus Atatürk Meydanı, dans le centre-ville d’Ankara, contre l’occupation forcée du Turkestan oriental par la Chine depuis le 1er octobre 1949. Abdulhamid Pamir, responsable du Centre culturel d’Ankara ainsi que le vice-président du Parti du futur, Serkan Özcan, se sont adressés au rassemblement.

Pamir a déclaré : « Les habitants du Turkestan oriental ont été privés de leur droit de vivre leur propre identité et d’enseigner à leurs enfants. Et à la suite de la destruction culturelle que la Chine a menée au cours des 9 dernières années, plus de 16 000 mosquées ont été détruites, des membres du clergé et des intellectuels ont été arrêtés ou torturés à mort.

"Après que Xi Jinping a été élu président de la Chine, il a fixé une nouvelle mission pour la Chine et a annoncé l’Initiative de la ceinture routière. Depuis lors, la Chine envahissante a commencé à perturber l’ordre mondial, à rendre les organisations internationales dysfonctionnelles, à violer ouvertement les valeurs internationales et à principes, et de soutenir toutes sortes de corruption. La Chine est clairement une menace pour le monde.

À lire aussi