vendredi 22 octobre 2021
Accueil | Nos rubriques | France

Loi de censure arménienne au Conseil Constitutionnel, désinformation arménienne

mercredi 1er février 2012


Hier, le porte-parole de l’ambassade de Turquie en France, s’exprimant sur BFM TV, exprimait la surprise des instances diplomatiques turques sur la saisine du Conseil Constitutionnel pour examen de la loi de censure arménienne, la liberticide loi "Boyer", visant à condamner toute contestation de l’Histoire Officielle telle qu’elle est décrétée par la loi du 29 janvier 2001 affirmant que la France "reconnaît publiquement le génocide arménien".

Engin Solakoglu a déclaré que c’est “une heureuse surprise“ à laquelle l’ambassade ne s’attendait pas, ne sachant pas si les 60 signatures nécessaires à la saisine avaient pu être réunies.

Mais à ce sujet, la désinformation des groupuscules nationalistes arméniens ne ralentit pas. Dans un article de son édition électronique, les "Nouvelles d’Arménie Magazine" titrent "Conseil Constitutionnel : Dès Samedi l’affaire était pliée" et prétend qu’ils "savaient que dès samedi 28 janvier, l’entourage proche de l’ambassade savait déjà que les dites signatures seraient réunies". Ainsi les organisations nationalistes arméniennes ont soit leurs entrées à l’ambassade turque soit il s’agit d’une nouvelle tentative d’intoxication, comme on en trouve régulièrement sur les sites internet de propagande anti-turcs.

Rappelons que les Nouvelles d’Arménie Magazine est l’organe de propagande semi-officiel de la FRA Dashnaktsoutioun en France, le parti nationaliste-socialiste arménien, extremiste. Le "rédacteur en chef" des Nouvelles d’Arménie Magazine est le tristement célèbre Jean-Marc "Ara" Toranian, ancien porte parole de l’ASALA, une organisation terroriste et raciste responsable de l’assassinat de Turcs en Europe et en Amérique du nord sur la seule base de leurs origines nationales et ethniques.

Régulièrement, sur les plateaux de télé et dans les colonnes de certains journaux, M. Toranian est présenté comme un "représentant de la communauté arménienne de France". Il est évident que les médias français ne savent pas réellement à qui ils ont à faire.



Nombre de visite 500

Sélection d'article