Les États-Unis inscrivent le Kongra-Gel (PKK) et ses dirigeants sur la liste (...) - Turquie News
lundi 8 août 2022

Les États-Unis inscrivent le Kongra-Gel (PKK) et ses dirigeants sur la liste des trafiquants de drogue

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 209 |

Le département américain du Trésor à déclaré aujourd’hui reconnaître le Kongra-Gel -anciennement connu sous le nom du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)- dont les fondateurs Bayik Cemil et Duran Kalkan ainsi que les dirigeants Remzi Kartal, Sabri Ok et Adem Uzun comme des trafiquants de drogues de premier plan, conformément à la loi Kingpin (mai 2008) des Etats-Unis.

Le Kongra-Gel utilise son réseau à travers l’Europe dans le trafic d’opiacés et du cannabis. Ce trafic de drogues est une des activités criminelles lucratives du Kongra-Gel. Le parti utilise ses profits pour obtenir des armes et du matériel afin de mener un terrorisme sanglant dans le sud-est de la Turquie.

David S. Cohen, le sous-secrétaire chargé des questions liées au terrorisme et au renseignement financier a déclaré : « Nous voulions frapper au cœur de Kongra-Gel avec cette action contre ses fondateurs, ainsi que ses dirigeants clés et ses sources de financement. Nous poursuivrons nos efforts pour supprimer le trafic des produits stupéfiants illicites dont l’organisation prend appui pour financer ses activités terroristes ».

Dans ses fondateurs, Cemil Bayik est un haut commandant militaire de Kongra-Gel et Duran Kalkan siège au conseil de présidence de l’organisation. Duran Kalkan est notamment responsable d’une attaque qui a tué sept soldats turcs en Décembre 2009. Remzi Kartal est le chef opérationnel du Kongra-Gel en Europe. Sabri Ok est un haut dirigeant du Kongra-Gel, responsable de ses finances en Europe, et Adem Uzun opère au nom de Kongra-Gel dans le nord de l’Irak.

L’action d’aujourd’hui est le gèle les actifs des cinq personnes sous juridiction américaine et interdit à tout citoyen des États-Unis de mener des transactions financières ou commerciales avec eux.

Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par la communauté internationale. Les attentats de l’organisation séparatiste ont causé la mort de quelque 45.000 personnes depuis 1984, début des attentats du groupe terroriste qui vise à instaurer un Etat indépendant kurde dans le sud-est de la Turquie.

Avec : U.S. Department of the Treasury



À lire aussi

AIRPORT D'ESENBOGA

AIRPORT D’ESENBOGA

8 août 2022