samedi 3 décembre 2022

La Turquie envoie 3 000 policiers au Qatar pour aider à sécuriser la Coupe du monde

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 383 |
La Turquie envoie 3 000 policiers au Qatar pour aider à sécuriser la Coupe du monde

La Turquie enverra plus de 3 000 policiers anti-émeute au Qatar pour aider à sécuriser les stades et les hôtels de la Coupe du monde dans le cadre d’une opération de sécurité payée par les hôtes de la compétition, mais sous commandement turc, a déclaré une source du ministère turc de l’Intérieur.

Avec une population de moins de 3 millions d’habitants - dont seulement 380 000 sont des ressortissants qatariens - le Qatar fait face à une pénurie de personnel alors qu’il se prépare pour la coupe du monde qui aura lieu dans deux mois.

Il s’est tourné vers la Turquie, son allié régional le plus proche, pour assurer la concurrence qui devrait attirer un nombre sans précédent de 1,2 million de visiteurs dans le petit, mais riche État du Golfe exportateur de gaz.

En vertu d’un protocole signé entre les deux pays et publié au journal officiel turc, Ankara déploiera 3 000 policiers anti-émeute et 100 policiers d’opérations spéciales au Qatar, ainsi que 50 spécialistes des bombes et 80 chiens renifleurs et chiens anti-émeute.

"Pendant le tournoi, la police turque ne recevra les ordres que de ses supérieurs turcs qui servent temporairement au Qatar", a déclaré la source turque. "La partie qatarie ne pourra pas donner d’ordres directs à la police turque."

"Toutes les dépenses du personnel déployé (...) seront couvertes par l’Etat du Qatar."

La source n’a pas précisé qui aurait la supervision ultime de l’opération de sécurité de la Turquie, qui couvrira les huit stades où se déroulent les matchs et les hôtels où les 32 équipes nationales de football séjourneront.

Le protocole d’accord indique que la Turquie enverra également des cadres supérieurs pour diriger les équipes de police et "un certain nombre de personnels pour la coordination" ainsi qu’un "coordinateur général".

OFFRE PAKISTAN

La Turquie n’est peut-être pas le seul pays à apporter son soutien.

Le mois dernier, le cabinet pakistanais a approuvé un projet d’accord permettant au gouvernement d’offrir des troupes pour assurer la sécurité du tournoi. Il n’a pas précisé combien de personnel serait envoyé, et aucun des deux pays n’a déclaré qu’un accord final avait été conclu.

Les organisateurs de la Coupe du monde du Qatar, le Comité suprême pour la livraison et l’héritage, n’ont pas répondu à une demande de commentaire.

Premier pays du Moyen-Orient à accueillir une Coupe du monde et la plus petite nation à le faire, le Qatar n’a aucune expérience antérieure dans l’organisation d’événements internationaux d’une telle ampleur.

La police turque qui se rend au Qatar apprend l’anglais et reçoit des conseils sur ce à quoi s’attendre à son arrivée dans l’État du Golfe, a déclaré la source turque.

Près de 800 Qataris ont également été formés par la Turquie sur des sujets allant de la "sécurité sportive" à "l’intervention dans les événements sociaux", a ajouté la source.

À lire aussi

Turquie et CPEC

Turquie et CPEC

29 novembre 2022