vendredi 24 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | International

La Turquie dénonce les discussions d’un responsable de l’ONU avec un chef terroriste

jeudi 17 septembre 2020 | par Hakan


La Turquie dénonce les discussions d'un responsable de l'ONU avec un chef terroriste

La Turquie a fermement condamné jeudi une réunion d’un haut responsable de l’ONU avec un dirigeant d’une organisation terroriste, la qualifiant de coup porté à la « crédibilité de l’ONU dans la lutte contre le terrorisme ».

« C’est une situation grave en termes de lutte mondiale contre le terrorisme que la Représentante spéciale des Nations Unies, Virginia Gamba, a tenu une téléconférence avec Ferhat Abdi Sahin, le chef des soi-disant ’Forces démocratiques syriennes’ sous la direction de l’organisation terroriste PKK/PYD/YPG et d’autres membres de l’organisation terroriste », a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère a exhorté l’ONU à prendre immédiatement les mesures nécessaires concernant la réunion.

« Cette attitude est une violation flagrante des résolutions des Nations Unies sur la lutte contre le terrorisme. Cela nuit à la crédibilité de l’ONU dans la lutte contre le terrorisme », lit-on dans le communiqué.

« Le moyen de prévenir les crimes les plus graves contre les enfants, allant des abus sexuels au recrutement forcé par l’organisation terroriste PKK/PYD/YPG, est la mise en œuvre sincère et efficace de mesures antiterroristes, sans discrimination entre les organisations terroristes. »

Au cours de sa campagne terroriste de plus de 30 ans contre la Turquie, le PKK - classé comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’UE - a été responsable de la mort de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons. Le YPG est la ramification syrienne du PKK.



Nombre de visite 315

Sélection d'article