vendredi 24 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | International

Erdoğan donne son feu vert à la normalisation des relations avec l’Arménie

mardi 31 août 2021 | par Hakan


Erdoğan donne son feu vert à la normalisation des relations avec l'Arménie

La Turquie est prête à travailler pour la normalisation des relations avec l’Arménie en attendant que le pays voisin abandonne les accusations unilatérales et adopte une perspective réaliste, a déclaré dimanche le président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Des relations de voisinage basées sur la confiance, le respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’autre malgré les divergences d’opinions et d’attentes, seraient une « manière responsable d’agir » pour Ankara et Erevan, a déclaré Erdoğan.

La région a besoin de « nouvelles approches constructives » et Ankara est prête à développer progressivement ses relations avec l’Arménie, a déclaré le dirigeant turc, si le pays est prêt à prendre des mesures pour « une paix et une coexistence durables ».

Erdoğan a également félicité l’Arménie pour son gouvernement nouvellement établi, exprimant l’espoir que le nouveau gouvernement serait bénéfique pour la région.

Le Premier ministre arménien par intérim Nikol Pashinyan a été officiellement nommé à ce poste au début du mois par le président du pays après que le parti de Pashinyan a remporté les élections législatives anticipées en juin, après des mois de protestations exigeant sa démission en raison d’un accord de paix qu’il a signé en novembre pour mettre fin à six semaines de combats avec l’Azerbaïdjan au sujet de la région du Haut-Karabakh.

Les remarques d’Erdoğan arrivent après que le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a déclaré vendredi que la Turquie avait envoyé des "signaux positifs" à son pays et qu’Erevan répondrait de la même manière, a rapporté l’ agence publique turque Anadolu .

Les relations diplomatiques entre la Turquie et l’Arménie sont officiellement inexistantes et ont toujours été hostiles. La Turquie a fermé sa frontière avec l’Arménie en 1993 en réponse à l’agression arménienne au Karabakh.



Nombre de visite 373

Sélection d'article