EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Editos & Tribune libre > Chers amis, Françaises, Français,

Chers amis, Françaises, Français,


Ecrit par Engin, 2020-10-22 23:54:11


Turquie News s’associe à ses frères et sœurs Azerbaïdjanais et vous fait part ci-après de la lettre ouverte de l’Association Dialogue France-Azerbaïdjan à destination du public de France

Chers amis, Françaises, Français,

Vos amis d’Azerbaïdjan s’adressent à vous aujourd’hui.
Nous sommes peu nombreux en France.
Dans l’esprit de conforter et améliorer nos relations, nous préférons toujours les modes de communication pacifiques.

Notre but dans cette lettre est de vous éclairer sur la situation dans notre pays, plus particulièrement au sujet du conflit dans la région de Karabakh et ses alentours.

Pris au cœur d’une féroce guerre d’information, nous avons noté que le public français était exposé à des reportages et articles de presse dont le seul but était de désinformer et de manipuler l’opinion publique.

L’influence des groupes de pression arméniennes présents en France a anéantis malheureusement le moindre de nos efforts à endiguer ce flot de fausses informations.

Le 27 septembre 2020 l’armée azerbaïdjanaise s’est engagée dans une opération militaire ayant pour but de repousser les forces armées arméniennes hors de ses territoires.

Depuis 1994, l’Arménie occupe militairement 20% du territoire de l’Azerbaïdjan, où elle a procédé à une épuration ethnique par le biais de massacres poussant à l’exode les Azerbaïdjanais et, détruit l’héritage culturel et historique de l’Azerbaïdjan.

Parmi les territoires occupés se trouve le fameux Karabakh situé à 150 km de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Plusieurs hommes et femmes politiques français dont l’électorat est à dominance arménienne, militent et soutiennent des projets pour la reconnaissance d’une république à l’intérieur de l’Azerbaïdjan.

Ces personnes appellent également les Français à soutenir financièrement l’Arménie dans cette guerre.

C’est notre devoir d’informer le public Français et de le mettre en garde contre toute tentative de manipulation de l’opinion de la diaspora arménienne.

En effet, cette diaspora a pour but de faire voter des lois qui mettent en avant ses intérêts en France et au-delà.

Le refus du Conseil Constitutionnel de valider la loi sur la négation du génocide en 2012 car contraire au principe de la liberté d’expression, atteste des efforts surdimensionnés de cette communauté d’instrumentaliser la démocratie en France à ses propres fins.

Même s’ils se heurtent parfois à des obstacles, ils passent le plus souvent inaperçus et aboutissent à des résultats concrets.

L’Azerbaïdjan se bat sur ses propres territoires et ne fait que libérer ses propres terres de l’occupation militaire arménienne.

Pays multiculturel et laïc dont les fonds proviennent de l’exportation de ressources naturelles,

l’Azerbaïdjan possède une armée de 100,000 soldats et un équipement militaire du 21ème siècle.

Toute accusation de l’emploi de 300 mercenaires par l’Azerbaïdjan est non seulement irrationnelle mais aussi ridicule.

L’Azerbaïdjan compte 10 millions d’habitants qui depuis 27 ans attendent que la justice soit faite et que les forces militaires arméniennes se retirent des territoires occupés. 800,000 azerbaïdjanais attendent de rentrer chez eux depuis 27 ans.

Hélas, ils ne pourront pas s’y installer rapidement, car l’armée arménienne a délibérément détruit toutes les infrastructures civiles dans les régions anciennement peuplées d’azerbaïdjanais.

Notre peuple devra reconstruire des centaines de villes et villages pour les faire revenir à la vie.

En conclusion, nous voulons souligner que le droit international, notamment les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, donnent raison à l’Azerbaïdjan.

Ce pays jeune et moderne s’est engagé à respecter les principes de la Convention de Genève dans cette opération militaire.

Aucune cible civile n’a été visée délibérément, les otages militaires blessés sont médicalement soignés et, l’intermédiation de la Croix Rouge pour l’échange de corps a été accepté.

En espérant allumer une lumière de vérité par cette lettre, nous comptons sur la compréhension du peuple français et croyons en l’amitié durable entre nos peuples.

Mot-clé :
Haut-Karabagh Lobbying arménien Mensonge, désinformation, mauvaise foi Terrorisme arménien
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank