Accueil | Nos rubriques | Actualité

Ministre arménien des Affaires étrangères Ara Aivazian : Aucune raison pour la Turquie de garder la frontière arménienne fermée

mercredi 10 février 2021 | par Engin


Après la capitulation, les Arméniens d’Arménie commencent à comprendre que leur avenir passe par une entente avec la Turquie plutôt que d’attendre les aides humanitaires envoyées par la France et par une partie d’extrémistes racistes et turcophobes de la diaspora arménienne de France. Dans la région, il y a assez de ressources pour faire vivre tout le monde en bonne intelligence.
Turquie News publie une récente déclaration du Ministre arménien des affaires étrangères, pleine de bon sens.

Ministre arménien des Affaires étrangères : Ara Aivazian Aucune raison pour la Turquie de garder la frontière arménienne fermée

Article original ; https://en.armradio.am/

Il n’y a aucune raison pour que la Turquie maintienne la frontière arménienne fermée, a déclaré le ministre arménien des Affaires étrangères, Ara Aivazian, lors d’une séance de questions-réponses à l’Assemblée nationale.

Il a rappelé que le blocus avait été imposé en raison du statu quo en Artsakh, qui a maintenant changé grâce à l’usage de la force.

En ce qui concerne les exercices conjoints azerbaïdjanais-turcs à Kars, il a déclaré que tout exercice militaire était préoccupant. « D’un côté, nous voyons de telles manifestations, de l’autre, nous voyons différents messages venant de Turquie. S’il est une pratique acceptée en diplomatie de parler à travers des messages, je pense que c’est de passer des messages aux actions », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Selon lui, la nouvelle situation d’après-guerre pose de nouveaux défis, mais ouvre également de nouvelles opportunités.

« En tant qu’État, en tant que gouvernement et en tant que société, nous devons nous efforcer de désamorcer la situation, ce qui, à son tour, contribuera au renforcement de l’environnement sécuritaire », a-t-il noté.

Le Ministre Aivazian a souligné que le renforcement de l’environnement sécuritaire en Arménie et en République d’Artsakh, la priorité pour nous, a été et reste une priorité.



Nombre de visite 428