jeudi 8 décembre 2022

Le président du Comité des Arméniens de Belgique poursuivi pour faux et blanchiment

Publié le | Nombre de visite : 408 |
Le président du Comité des Arméniens de Belgique poursuivi pour faux et blanchiment

Selon une information publiée par le journal De Tijd samedi, le président du Comité des Arméniens de Belgique (CAB), Philippe Barsamian, est poursuivi par le parquet d’Anvers dans une affaire de faux en écriture, infraction aux dispositions légales en matière d’impôts et blanchiment. Le Comité des Arméniens de Belgique est une officine de lobbying arménienne, d’obédience nationaliste.

Le CAB, créé dès 1924 est l’équivalent belge du CCAF, groupement de quelques associations arméniennes proches des milieux nationalistes, basé en France et faisant office de groupe de pression auprès des instances politiques. Ses deux dirigeants actuels sont Ara Toranian, acien porte-parole de l’ASALA en France et Mourad Papazian, président de la branche "Europe occidentale" de la Fédération Révolutionnaire Arménienne - FRA Dashnaktsoutioun FRA Dachnaktsoutioun (parti national-socialiste arménien, extrémiste et homophobe).

La chambre du conseil aurait déjà renvoyé M. Barsamian le 7 mars devant le tribunal correctionnel sur base d’écoutes téléphoniques et de perquisitions. De Tijd précise qu’il est poursuivi pour ses liens avec la société de transport de diamants Monstrey Worldwide Services avec laquelle Philippe Barsamian fait affaire dans le cadre de ses activités de diamantaire. Depuis de nombreuses années, un circuit parallèle qui a permis d’éluder des centaines de millions d’euros d’impôts aurait été mis en place.

À lire aussi