La Turquie va devenir l’un des leaders du tourisme médical en (...) - Turquie News
samedi 1er octobre 2022

La Turquie va devenir l’un des leaders du tourisme médical en Europe

Publié le | par Sophie C. | Nombre de visite : 487 |

Soutenus par le gouvernement, les professionnels du tourisme et de la santé tentent d’attirer les patients européens, américains et moyen orientaux.

Le potentiel de la Turquie est prometteur grâce notamment à des coûts de fonctionnement peu élevés. Le secteur pourrait attirer un million de patients étrangers en 2015 et rapporter plus de 5,9 Mds . La Turquie a accueilli 200.000 patients étrangers en 2009 et vise à terme l’objectif d’un million par an et un revenu de 15 Mds €.

La Tuheto, qui regroupe notamment des chaînes d’hôtels et de groupes hospitaliers privés, s’est lancée dans une vaste campagne de promotion du tourisme médical en Turquie. Fin mars, des forums ont été organisés à Chicago et à Alma-Aty, au Kazakhstan, auquel participaient une centaine de compagnies turques. D’autres campagnes seront menées d’ici l’été à Dubaï, en Russie, en Ukraine, en Suisse et en Allemagne.

Cette campagne est largement soutenue par le gouvernement turc. Elle a été initiée par le Ministère de la Culture et du Tourisme, qui cherche à diversifier la clientèle touristique en développant des niches comme le tourisme de conférences, le tourisme religieux, le golf ou le tourisme médical.

<tac_youtube|id=yWDxaXXpDxc>

En 2009, 26 millions de touristes ont visité la Turquie. La compagnie aérienne nationale, Turkish Airlines (THY), membre de la Tuheto, fait, elle aussi, la promotion du tourisme médical. Elle a déjà signé des protocoles d’accord avec plusieurs dizaines d’hôpitaux et propose des réductions de 10 à 25% pour les patients étrangers et leur famille.

Selon le Conseil des relations économiques internationales (DEIK), qui a ouvert un site Internet dédié, la Turquie pourrait bientôt faire partie des géants du secteur, au même titre que l’Inde. Ses atouts : des installations modernes, un personnel qualifié et des coûts environ quatre fois à dix fois moins élevés qu’en Europe ou aux Etats-Unis.

Plusieurs chaînes hospitalières privées, se sont déjà lancées sur ce marché en pleine croissance en Turquie. Autre exemple, Dünyagöz, spécialisé dans la chirurgie oculaire, a réalisé en 2008 près de 20.000 opérations sur des patients venus de Scandinavie, d’Europe de l’Ouest ou des pays arabes. Le groupe propose des forfaits « vol, trois nuits et opération » à partir de 1.100€.

"Et moi je me dis que les grands hôpitaux d’Europe ont peut-être du soucis à se faire."

À lire aussi