L’Armée turque est dans le camp terroriste de APE MUSA - Turquie News
lundi 23 mai 2022

L’Armée turque est dans le camp terroriste de APE MUSA

Publié le | par Engin |

L'Armée turque est dans le camp terroriste de APE MUSA

L’Armée turque est dans le camp terroriste de APE MUSA

Les commandos sont entrés dans le camp Ape Musa, dont le PKK a déclaré que "les soldats ne peuvent pas mettre les pieds ici"

Une opération appuyée par air a été lancée contre le camp d’Ape Musa, qui est situé entre les districts de Lice-Hani de Diyarbakır et dont l’organisation terroriste PKK déclare que "les soldats ne peuvent pas mettre les pieds ici".
Mehmetçik est à la poursuite de ces 8 membres de haut rang du PKK, dont deux sont dans la liste rouge avec 10 millions TL de récompenses, deux dans la liste Orange, deux sont recherché avec une recompense d’un montant de 2 millions et un avec 500 000 lires dans la liste grise, qui se sont avérés être refugié dans cette région.

Les commandos sont entrés dans le camp Ape Musa, dont le PKK a déclaré que "les soldats ne peuvent pas mettre les pieds ici"
Les opérations de sécurité intérieure, planifiées par le commandement général de la gendarmerie et menées par les commandements régionaux et provinciaux de la gendarmerie, afin de retirer complètement l’organisation terroriste PKK de l’agenda du pays, ont d’abord commencé à Diyarbakır au printemps .

"L’opération Blockade-1 Martyr Gendarmerie Sergeant Kadir Aydın" a été lancée pour neutraliser les terroristes qui ont quitté la base d’hiver.

Avec le soutien des hélicoptères d’attaque Atak et des SİHA, une opération de grande envergure a été lancée dans les régions de Birlik, Şenlik, Miaran, Ayaz, Aşağı et Yukarı Turalı, Gömeç et Kıllıboğan, qui restent dans la région montagneuse entre les districts de Lice et Hani et que le PKK appelle la zone dite d’Ape Musa.

Des troupes composées de 42 équipes mènent des opérations ponctuelles depuis le sol jusqu’aux éventuelles zones d’abri des terroristes. Les zones d’abris et d’abris sont frappées par des hélicoptères avec des coordonnées prédéterminées.

MEHMETÇİK RECHERCHE CES 8 TERRORISTES

Müslüm Bayat, nom de code Devrim Palu , qui est en charge de la région qui comprend les zones rurales de Diyarbakır, Bingöl, Muş, Bitlis, Elazığ, Erzurum et Batman, que l’organisation terroriste PKK appelle le soi-disant champ central, et qui est recherché sur la liste rouge avec un prix de 10 millions de lires par le ministère de l’Intérieur et le soi-disant État Amed, Hülya Demirer, du nom de code Axin Muş le soi-disant officier des forces spéciales Aliye Kiye , qui est recherché sur le Liste orange avec 2 millions de TL ercompense , et Ali Kızıloğlu, l’officier de police de la branche du renseignement qui s’est rendu chez elle à Diyarbakır pendant le processus de règlement où le gouvernement a négocié avec le PKK, et Osman Bal, qui était en charge de la branche de la sécurité publique. Mehmet Süleymanoğlu recherché sur la liste grise de 500 000 lires. La région a été encerclée afin de neutraliser Hatice Ay avec le nom de code Adar, Çidem Dere avec le nom de code Hevidar , Vedat Ayhan avec le nom de code Docteur Mahsun et la femme terroriste avec le nom de code Ala de Syrie, qui a été envoyée dans la région du nord de l’Irak en tant qu’assassin .

Le terroriste Müslüm Bayat, dont on a découvert qu’il était venu dans la région il y a un mois en tant que responsable de terrain, fait partie du personnel de terroriste de "montagne de l’organisation terroriste" depuis 25 ans.

Enfin, il a été déterminé que Bayat, qui était le soi-disant officier de front dans la région de Sinjar en Irak et dans la ville de Rimelan en Syrie, avait été envoyé dans les zones rurales de Diyarbakir sur ordre de Fehman Hussein, un ressortissant syrien.

JUSQU’AU 1ER OCTOBRE, 9 159 OPÉRATIONS SERONT EFFECTUÉES SUR LA RÉGION

Lorsque les opérations d’Eren Winter ont été achevées le 15 avril, les opérations de blocus printemps-été ont commencé le 16 avril. Le premier d’entre eux a commencé à Diyarbakır le 17 avril.

Les opérations, qui se poursuivront 24h/24 et 7j/7 avec la recherche, la découverte, la destruction , se poursuivront jusqu’au 1er octobre. Au total, 9 159 opérations à petite, moyenne et grande échelle seront menées dans toute la région de l’Est et du Sud-Est de l’Anatolie pour la logistique et les canaux d’approvisionnement de l’organisation terroriste et la structuration collaborative et la réduction des ressources financières.

Selon les données du Commandement général de la gendarmerie, Département du terrorisme et du renseignement, 339 terroristes ont été neutralisés lors des opérations Eren et Eren-Kış, qui se sont achevées le 15 avril. 421 mines et explosifs improvisés ont été détruits. 576 fusils et 827 grenades, 5 tonnes de 983 kilos d’explosifs et 123 mille 391 munitions de différents diamètres ont été saisis.


Nombre de visite 316

À lire aussi