Davutoğlu aborde la question des Visas à Bruxelles - Turquie News
mardi 9 août 2022

Davutoğlu aborde la question des Visas à Bruxelles

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 279 |

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a fait part à ses interlocuteurs à Bruxelles du dérangement suscité par la procédure de visa demandée par l’Union européenne aux ressortissants turcs.

Participant à la réunion du dialogue de haut niveau entre le Conseil de l’Europe et l’Union européenne, Davutoğlu a rencontré dans le cadre de ses entretiens, la haute représentante de l’UE Catherine Ashton.

Le chef de la diplomatie turque a par ailleurs rencontré le chef du groupe libéral au Parlement européen Guy Verhofstadt, le vice-Premier ministre et chef de la diplomatie belge Steven Vanackere, le commissaire européen à l’élargissement Stefan Füle et commissaire européenne chargée des Affaires intérieures Cecilia Malmström.

Lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de ses entretiens, Davutoğlu a déclaré avoir exprimé aux autorités de la Commission européenne, la déception de la Turquie suite à la décision prise au sujet des procédures de visa.

"Nous voulons être soumis aux mêmes traitements que les autres pays sur l’exemption de visa. Il n’est pas possible que nous acceptions un traitement différent pour telle ou telle raison" a affirmé Davutoğlu.

Frattini et Bildt soutiennent l’exemption de visas à la Turquie

L’Italie et la Suède ont apporté leur soutien à l’entrée sans visa des ressortissants turcs dans les pays européens.

Le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini a affirmé qu’ils allaient faire tout leur possible pour changer cette attitude irrecevable. "Si l’Europe ferme ses portes à ses nouveaux membres, elle fermera en même temps des opportunités dans l’avenir" a déclaré son homologue suédois Carl Bildt.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a affirmé que la Turquie allait poursuivre à insister pour l’exemption de visa.

M. Ahmet Davutoğlu s’est entretenu séparément avec le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini et son homologue suédois Carl Bildt.

Les trois ministres, qui se sont rencontrés par la suite à un déjeuner, ont tenu une conférence de presse conjointe.

Lors des entretiens durant lesquels ont été abordées les relations de la Turquie avec l’Union européenne, l’exemption de visa aux citoyens turcs a aussi été au menu.

"Nous allons poursuivre notre insistance dans ce domaine. La Turquie n’attend pas une attitude différente par rapport à un quelconque pays dans le cadre de ses principes. Nous demandons l’application des mêmes règles mise en place pour les autres pays. C’est une logique que nous attendons de la part de l’ensemble de l’Union européenne et nous espérons que grâce aux efforts de nos amis qu’une nouvelle impasse ne resurgira pas dans les relations entre la Turquie et l’Union européenne et que notre chemin sera ouvert" a indiqué M. Davutoğlu.

Les ministres des Affaires étrangères hôtes ont aussi exprimé leur indisposition à ce sujet.

"Je suis déçu de l’application de deux poids, deux mesures par les autorités européennes. Je constate la mauvaise volonté de l’Europe envers la Turquie quand il s’agit de l’exemption de visa. Nous allons faire de notre possible pour changer cette attitude inadmissible » a affirmé le ministre italien Franco Frattini.

"Si l’Europe ferme la porte à ses nouveaux membres dans ce cas elle fermera de nombreuses opportunités dans l’avenir. Nous soutenons l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne" a indiqué pour sa part le ministre suédois Carl Bildt.

Interrogé sur la zone d’exclusion aérienne venue à l’ordre du jour suite aux incidents en Libye, il a été souligné la nécessité d’agir suivant les revendications du peuple libyen.

Ahmet Davutoğlu réalisera une visite en Grèce

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu réalisera une visite en Grèce du 8 au 10 mars à l’invitation de son homologue grec Dimitris Droutsas.

MM Davutoğlu et Droutsas aborderont les relations turco-grecques qui gagnent un nouvel élan puis procéderont à des échanges de vue sur les sujets régionaux et internationaux, précisait un communiqué du ministère des Affaires étrangères sur la visite en question.

Source : TRT

À lire aussi