Courses de fin d’année​ et tourisme : ​ruée des Bulgares vers Edirne - Turquie News
vendredi 7 octobre 2022

Courses de fin d’année​ et tourisme : ​ruée des Bulgares vers Edirne

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 163 |
Courses de fin d'année​ et tourisme : ​ruée des Bulgares vers Edirne

Depuis plusieurs mois, en raison de la dévaluation de la livre turque, les Bulgares affluent dans la région d’Edirne pour faire leurs achats le week-end. En cette fin d’année, s’ils viennent pour leurs courses de Noël, ils en profitent aussi pour faire du tourisme bon marché.

Il y a toujours eu des flux touristiques importants entre la Bulgarie et Turquie (les Turcs étaient réputés aller en Bulgarie pour jouer au casino ou faire du ski, car c’était plus économique), mais cette année aura particulièrement vu beaucoup de touristes bulgares se rendre en Turquie.

Selon une information relayée par l’agence DHA, les touristes de Bulgarie affluent actuellement à Edirne pour leurs achats de Noël. Certains viennent même via des voyages organisés, affirmant acheter tout ce qui est de "qualité et bon marché", des produits qu’ils ne trouvent pas forcément dans leur pays. Il semblerait que les Baklavas, douceur turque bien connue, aient la cote auprès des Bulgares !

Plus de chambres d’hôtel disponibles jusqu’à la fin de l’année
Cité par DHA, Gökhan Balta, le représentant de l’Association des hôteliers turcs à Edirne, indique que sur un "total de 2 500 lits dans les hôtels d’Edirne, tous sont réservés par des touristes bulgares", précisant qu’il n’y a plus de chambres d’hôtel disponibles avant la fin du mois.

Car de nombreux touristes bulgares comptent bien réveillonner dans la région ; les soirées de divertissement ont d’ailleurs été réservées très vite.

De quoi ravir les commerçants locaux, dans un contexte économique morose.

Selon les données révélées fin novembre par la Direction régionale des douanes et du commerce extérieur de Thrace, entre le 1er janvier et le 27 novembre, 1 million de touristes bulgares sont entrés en Turquie depuis les postes frontières de Kapikule et Hamzabeyli.

Source : Le Petit Journal d’Istanbul

À lire aussi