mercredi 8 décembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Actualité

[Rapport] Les femmes ne représentent que 16 % du personnel des ministères turcs

lundi 15 novembre 2021 | par Hakan



[Rapport] Les femmes ne représentent que 16 % du personnel des ministères turcs

Les femmes ne représentent que 16% du personnel des ministères du gouvernement turc, selon un nouveau rapport de l’agence de presse ANKA.

Elles ne représentent même pas la moitié du nombre de leurs homologues masculins dans la majorité des huit ministères du gouvernement turc, selon le rapport.

Le ministère turc de la Famille et des Services sociaux, où 57,4 pour cent du personnel sont des femmes, est la seule exception aux ministères à prédominance masculine du pays, a constaté l’ANKA, le ministère de l’Intérieur ayant le plus faible nombre de femmes employées avec 7,9 pour cent.

Les femmes ne représentent même pas la moitié du personnel masculin du ministère turc de l’Environnement, de l’Urbanisation et du Changement climatique, du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, du ministère du Trésor et des Finances et du ministère de l’Agriculture et des Forêts, selon le rapport de l’ANKA.

S’exprimant sur les données du rapport, le principal législateur du Parti républicain du peuple (CHP), Süleyman Bülbül, a accusé le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir en Turquie de s’être abstenu d’employer des femmes dans les institutions de l’État.

"C’est de l’hypocrisie que le (gouvernement turc), qui conseille les talibans sur l’inclusion des femmes dans la population active, le fasse", a déclaré Bülbül, cité par le site d’information Diken .

La participation des femmes turques à la population active est inférieure à la moitié de celle de la moyenne de l’Union européenne.

En 2020, le taux d’activité des femmes dans le pays était de 32 % et de 68 % pour les hommes, selon les données de l’Institut turc de statistique (TÜİK).

La Turquie s’est classée au 133e rang sur 156 pays, selon l’ indice 2020 des inégalités entre les sexes du Forum économique mondial.

À lire aussi