Ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu : si la Grèce ne renonce pas à (...) - Turquie News
jeudi 6 octobre 2022

Ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu : si la Grèce ne renonce pas à ses violations, la souveraineté des îles sera discutée

Publié le | par Engin | Nombre de visite : 119 |
Ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu : si la Grèce ne renonce pas à ses violations, la souveraineté des îles sera discutée

Ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu : si la Grèce ne renonce pas à ses violations, la souveraineté des îles sera discutée

Le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a déclaré : "Si la Grèce ne renonce pas à ces violations, la souveraineté de ces îles sera discutée". Déclarant qu’une lettre a été écrite à l’ONU concernant les violations, Çavuşoğlu a déclaré : "Ce que nous avons écrit dans le cadre juridique explique la situation, la Grèce devrait y répondre".

Se référant aux déclarations de la Grèce, le ministre Çavuşoğlu a déclaré : « Si la Grèce ne renonce pas à ces violations, la souveraineté de ces îles sera discutée. Ce que nous avons écrit dans le cadre juridique explique la situation, elle devrait réagir. a dit.

Faits important des déclarations du ministre Çavuşoğlu ;

"L’attitude de la Grèce après la rencontre de notre président avec Mitsotakis n’est pas surprenante. Il y a des problèmes sur lesquels nous ne pouvons pas être d’accord avec la Grèce depuis des années. La Grèce a violé le statut des îles, qui leur a été accordé à la condition de ne pas être armé, et nous les avons évoqués, nous l’avons transmis à l’ONU, ce que nous avons écrit dans le cadre juridique explique la situation, elle doit y répondre.

"il n’est pas juste de nous sourire en face et faire des déclarations de haine dans le dos "

Les politiciens en Grèce sont dans un complexe, c’est en fait l’explication du complexe d’infériorité. Ils font des déclarations sur la Turquie tous les jours. Lorsque la Grèce est venue nous voir, elle est venue avec une proposition en 25 points, et des développements importants ont eu lieu dans ce cadre. Nous ne pouvons jamais dire aux hommes d’affaires que nos relations sont mauvaises et que vous devriez aggraver vos relations. C’est pourquoi l’explication de Dendias était absurde. La situation dans laquelle se trouve la Grèce est déplorable. Ils sont très bons pour expliquer à quel point ils ont raison et pleurer même dans la situation la plus injuste. Bien sûr, chaque pays doit défendre ses propres intérêts, mais il n’est pas juste de nous rire au nez et de faire des déclarations pleines de haine et de rancune dans notre dos.

Que la Grèce réponde aux lettres que nous avons écrites et si cette violation ne cesse pas, la souveraineté des îles sera discutée."

À lire aussi

Pelosi en Arménie

Pelosi en Arménie

19 septembre 2022