Mark Buddle : le chef d’un gang de motards australien extradé de (...) - Turquie News
mercredi 10 août 2022

Mark Buddle : le chef d’un gang de motards australien extradé de Turquie

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 169 |
Mark Buddle : le chef d'un gang de motards australien extradé de Turquie

Le patron de l’un des plus grands gangs de motards d’Australie a été extradé de Turquie pour faire face à des accusations criminelles dans son pays d’origine.

Mark Buddle - chef des Comancheros et parfois décrit comme l’homme le plus recherché d’Australie - a été arrêté mercredi à l’aéroport de Darwin.

Il devra faire face à des accusations d’importation de drogue - des allégations auxquelles il n’a pas encore répondu.

M. Buddle s’est enfui au Moyen-Orient en 2016 après avoir été désigné comme personne d’intérêt dans une enquête sur un meurtre.

L’homme de 37 ans a passé du temps à Dubaï avant de s’installer dans le nord de Chypre, qui n’a pas de traité d’extradition avec l’Australie, selon les médias locaux.

Il a été expulsé du territoire sous contrôle turc début juillet car sa présence était "gênante pour la paix et la sécurité publiques", a indiqué le ministère de l’Intérieur.

De là, il est allé en Turquie, qui a un traité d’extradition.

M. Buddle est accusé d’avoir importé de la cocaïne d’une valeur marchande de 40 millions de dollars australiens (27 millions de dollars, 22 millions de livres sterling) à Melbourne en 2021. Il fait face à deux chefs d’accusation, chacun passible d’une peine maximale de prison à vie.

La police fédérale australienne a déclaré que M. Buddle avait orchestré l’envoi à l’aide d’une application secrètement surveillée par ses officiers et le FBI aux États-Unis.

La police a déclaré que M. Buddle était également une personne d’intérêt dans le meurtre par balle d’un agent de sécurité de Sydney en 2010.

M. Buddle aurait pris la direction du gang des « bikies » – comme ces groupes sont connus en Australie – en 2009, après que le chef de l’époque, Mick Hawi, ait été emprisonné pour une bagarre mortelle avec un autre gang à l’aéroport de Sydney.

Hawi a ensuite été abattu devant un gymnase à Sydney en 2018.

À lire aussi