Le prochain tour des pourparlers Turquie-Grèce est prévu le 22 (...) - Turquie News
lundi 16 mai 2022

Le prochain tour des pourparlers Turquie-Grèce est prévu le 22 février

Publié le | par Hakan |

Le prochain tour des pourparlers Turquie-Grèce est prévu le 22 février

Un nouveau cycle de pourparlers exploratoires entre la Turquie et la Grèce aura lieu le 22 février à Athènes, a annoncé dimanche le ministère grec des Affaires étrangères dans un communiqué.

La déclaration n’a pas donné plus de détails sur les contours de la réunion, mais il s’agit de la quatrième réunion depuis la reprise des pourparlers début 2021. La Turquie et la Grèce, à la fois voisines et alliées de l’OTAN, ont été en nette divergence sur les différends territoriaux dans l’Est. mer Méditerranée depuis plusieurs années.

Les pourparlers exploratoires ont commencé en 2002 pour résoudre ces différends territoriaux, mais ils se sont arrêtés en 2016 alors que les progrès s’arrêtaient. Dans les années qui ont suivi, la Turquie sous le président Recep Tayyip Erdogan a poussé de manière agressive de vastes revendications maritimes dans la région qui coupaient les frontières maritimes de la Grèce et de Chypre. À son tour, la Grèce a poursuivi des relations plus profondes avec des rivaux turcs comme la France, Israël et les Émirats arabes unis (EAU).

Les pourparlers entre la Turquie et la Grèce ont échoué en avril dernier après une réunion enflammée entre les ministres des Affaires étrangères des deux parties à Ankara. Une conférence de presse controversée entre le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias et son homologue Mevlut Cavusoglu est venue incarner le fossé entre leurs États et les progrès ont commencé à ralentir après une deuxième réunion à Athènes cette année-là.

Ce gouffre n’a cessé de se manifester ces derniers jours. Lors d’une conférence samedi, Dendias a fait remarquer que la Turquie "s’éloignait de l’Europe" en raison de sa poursuite d’un "agenda néo-ottoman" dans la région. Cependant, il a prudemment laissé un espace ouvert pour éventuellement résoudre certaines des difficultés entre la Grèce et la Turquie.

"Je suis convaincu que nos différends avec la Turquie peuvent être résolus", a déclaré Dendias. « Cependant, je ne suis pas irréaliste. Je ne vois pas une telle perspective à l’heure actuelle », a-t-il déclaré.


Nombre de visite 459

À lire aussi