Accueil | Nos rubriques | Histoire

Le nationalisme économique et les minorités non-musulmanes dans l'Empire ottoman : un point de vue allemand

mercredi 21 avril 2021 | par SibiryaKurdu


"Politique intérieure", Bulletin quotidien de presse étrangère, n° 38, 8 avril 1916, p. 4 :

"Turquie. (...)

— Le nationalisme , actuellement très accentué en Turquie, se mêle d’une façon bizarre au réveil économique. Le Turc n’est pas fait pour les entreprises industrielles et commerciales ["thèse" également défendue par Lepsius , quitte à nier en bloc les faits] ; cependant une loi, que vient de voter le Parlement, ordonne que les Sociétés étrangères ne se servent que de la langue turque dans leur correspondance et leur comptabilité ; comme il est assez difficile d’apprendre à lire et à écrire le turc, cela revient à évincer les étrangers des Sociétés industrielles. Ils n’y seront cependant pas remplacés par des Turcs, mais presque sûrement par des Levantins , des Arméniens et des Juifs. Il a été fondé avec des capitaux turcs une douzaine de Sociétés depuis la guerre et c’est là un résultat étonnant ; les Turcs ont remplacé les Anglais dans l’exploitation du service téléphonique à Constantinople et s’en sont très bien acquittés. Les Allemands ne peuvent contempler ces efforts qu’avec sympathie, mais il est douteux que le premier enthousiasme passé, la Turquie puisse, en conservant les capitaux étrangers, éliminer le personnel étranger. — Köln. Ztg., 5.4."

Voir également : Les Arméniens et la pénétration allemande en Orient (époque wilhelmienne)

Empire ottoman : les Arméniens et la question cruciale des chemins de fer Ernst Jäckh et les Arméniens

Le panturquisme, un épouvantail sans cesse agité par les nationalistes dachnaks

Le nationalisme turc et le panturquisme sont-ils les motifs des massacres et des déportations d’Arméniens (1915) ?

Archak Zohrabian et Alexandre Parvus : anti-tsarisme, nationalisme économique et ralliement aux Centraux

"Génocide arménien" : les télégrammes secrets (authentiques) de Talat Paşa (Talat Pacha)

"Génocide arménien" : les élites arméniennes d’Istanbul (après la descente de police du 24 avril) et les Arméniens d’Anatolie exemptés de déportation

http://armenologie.blogspot.com/201... La côte égéenne et la Syrie sous les Jeunes-Turcs : les Arméniens comme rempart démographique contre les nationalismes grec et arabeL’intégration scolaire et militaire des déportés arméniens

Bedros Haladjian, un cadre dirigeant du Comité Union et Progrès

Hrant Bey Abro et les relations gréco-ottomanes

Berberian Efendi, un officiel ottoman pendant la Première Guerre mondiale

Cavit Bey (Djavid Bey) et les Arméniens

Hüseyin Cahit Yalçın et les Grecs


Voir en ligne : http://armenologie.blogspot.com/202...