Le chef de l’OTAN remercie la Turquie pour son soutien dans la crise (...) - Turquie News
mercredi 18 mai 2022

Le chef de l’OTAN remercie la Turquie pour son soutien dans la crise russo-ukrainienne

Publié le | par Hakan |

Le chef de l'OTAN remercie la Turquie pour son soutien dans la crise russo-ukrainienne

Le secrétaire général de l’OTAN a remercié lundi le président turc Recep Tayyip Erdoğan pour son "soutien actif" et ses efforts pour "trouver une solution politique" aux tensions persistantes entre la Russie et l’Ukraine.

Jens Stoltenberg a fait ces remarques dans un message sur Twitter, où il s’est entretenu avec le président turc, discutant du renforcement des troupes russes près de l’Ukraine.

L’accumulation d’environ 10 000 soldats russes a alimenté les inquiétudes de l’Occident quant à une éventuelle offensive.

Moscou a nié tout projet d’attaque contre son voisin, mais exige que les États-Unis et ses alliés interdisent à l’Ukraine et aux autres anciens pays soviétiques de rejoindre l’OTAN, cessent les déploiements d’armes là-bas et fassent reculer les forces de l’OTAN d’Europe de l’Est - une demande rejetée à la fois par Washington et OTAN.

"Je l’ai remercié pour son soutien actif et son engagement personnel pour trouver une solution politique, et j’ai salué le solide soutien pratique de la #Turquie à l’#Ukraine", a déclaré Stoltenberg, faisant référence à Erdoğan. "#OTAN reste prêt pour le dialogue."

Erdoğan a annoncé l’année dernière que son pays était prêt à jouer le rôle de médiateur entre l’Ukraine et la Russie.

En mars 2014, les troupes russes ont pris le contrôle de la région ukrainienne de Crimée, avant d’annexer officiellement la péninsule. Des bombardements et des escarmouches se sont régulièrement produits depuis, mais une escalade de la violence a commencé au printemps de l’année dernière.

La Turquie entretient de bonnes relations avec la Russie et l’Ukraine. L’Ukraine est devenue l’un des premiers pays à acheter des drones armés turcs Bayraktar TB2 en 2019. Elle a utilisé la technologie pour la première fois pour frapper une position contrôlée par des séparatistes pro-russes dans la région du Donbass en octobre, détruisant une unité d’artillerie, a rapporté Reuters .

La Russie s’est fermement opposée aux ventes d’armes de la Turquie à l’Ukraine, affirmant qu’elles déstabilisent davantage la région.

En 2014, les forces russes ont envahi la région du Donbass dans l’est de l’Ukraine et ont annexé la péninsule de Crimée.

On dit maintenant que Moscou a amassé des milliers de soldats près des frontières de l’Ukraine, ce qui fait craindre qu’il ne planifie une autre offensive militaire.

Les États-Unis et leurs alliés ont mis en garde contre une attaque imminente et menacé la Russie de "graves conséquences" si elle envahissait davantage l’Ukraine.


Nombre de visite 173

À lire aussi