dimanche 29 janvier 2023

La Turquie affirme que les flux de gaz en provenance d’Iran ont diminué de 70 %

Publié le | par Hakan | Nombre de visite 426
La Turquie affirme que les flux de gaz en provenance d'Iran ont diminué de 70 %

Les importations de gaz en provenance d’Iran ont été inférieures de 70% aux niveaux contractuels depuis le début de l’année, a déclaré le fournisseur de gaz public turc Botas.

Dans un communiqué publié ce week-end, Botas a déclaré que le volume de gaz pompé vers la Turquie via le point d’entrée de Gurbulak-Agri à la frontière turco-iranienne, avait été considérablement réduit depuis le 1er janvier en raison d’un "dysfonctionnement" du côté iranien du réseau.

Les autorités turques ont exhorté l’Iran à résoudre le problème au plus vite, compte tenu notamment du besoin plus urgent d’approvisionnement pendant les mois d’hiver. Le pays a cependant pris des précautions pour éviter les perturbations, a déclaré Botas, et retirera le gaz du stockage pour répondre à la demande.

L’Iran est le deuxième fournisseur de gaz de la Turquie après la Russie, expédiant 9,43 milliards de m³ en 2021, selon les données du régulateur turc de l’énergie EPDK.

L’année dernière, les livraisons de gaz à la Turquie ont été suspendues pendant 15 jours, selon le président turc Recep Tayyep Erdogan. Erdogan a déclaré le 4 février que le président iranien avait demandé 10 à 15 jours pour résoudre le problème. « En effet, dans les 15 jours… le flux est revenu à la normale », a ajouté Erdogan. Néanmoins, les flux sont restés limités au moins jusqu’à la mi-février, selon les acteurs du marché.

À lire aussi