La filiale turque de Dexia intéresse la Qatar National Bank - Turquie News
mercredi 17 août 2022

La filiale turque de Dexia intéresse la Qatar National Bank

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 378 |

La Qatar National Bank (QNB) a annoncé mardi qu’elle poursuivait ses négociations avec Denizbank , la filiale turque de Dexia , en vue d’en prendre le contrôle.

QNB, dont le fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA) détient la moitié du capital, ajoute que les négociations n’en sont qu’à leur début.

Elle précise qu’un accord dépendra de la manière dont Denizbank s’intègre dans sa stratégie d’expansion et d’un prix qui reflète au plus juste sa position financière.

QNB, qui a discuté avec des banques d’investissement d’une offre éventuelle, pourrait passer par sa propre équipe de banquiers d’investissement pour en soumettre une.

Elle pourrait atteindre six milliards de dollars (4,4 milliards d’euros), ont dit à Reuters des sources proches du dossier.

Denizbank est considéré comme l’un des meilleurs actifs de Dexia et un moyen peu onéreux de pénétrer sur le marché turc où les licences bancaires sont difficiles à obtenir.

Pour autant, l’opération serait lourde pour QNB, même si elle est la première banque du Qatar. "Un achat lui donnerait du volume et la région du Golfe adore la Turquie ; pourtant, Denizbank serait un gros morceau pour elle", dit un banquier.

L’instabilité au Proche-Orient et les crises de la dette en Europe et en Amérique du Nord rendent la Turquie, dont le PIB a crû de 10,2% au premier semestre, très attrayante pour les investisseurs du Golfe.
Denizbank a annoncé lundi que Dexia avait mandaté Bank of America Merrill Lynch et White & Case au sujet de sa participation.

Signe de l’intérêt que plusieurs banques portent à Denizbank, le directeur général de Sberbank a déclaré la semaine dernière que la première banque russe réfléchissait au rachat du groupe turc mais n’avait pas encore ouvert de discussions en ce sens.

Les banquiers avancent aussi le nom d’Intesa Sanpaolo , première banque de dépôt italienne, mais son administrateur délégué Corrado Passera a dit qu’il n’y avait rien de prévu.

Le groupe turc Akbank pourrait également être sur les rangs, ajoutent les banquiers, qui doutent toutefois de voir se manifester d’autres établissements financiers turcs. HSBC pourrait être également intéressé.

Dexia a pris en 2006 une participation de 75% dans Denizbank, qu’elle a par la suite portée à plus de 99%.

Source : Les Echos

À lire aussi