vendredi 24 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Economie

L’Albanie souhaite acquérir l’UCAV Bayraktar TB2

mercredi 30 juin 2021 | par Hakan


L'Albanie souhaite acquérir l'UCAV Bayraktar TB2

Le véhicule aérien de combat sans pilote (UCAV) Bayraktar TB2 (Tactical Block 2), utilisé avec succès au combat déjà dans divers scénarios, a suscité l’intérêt de l’Albanie, qui envisage d’acquérir un nombre indéterminé d’unités.

Selon le site Daily Sabah, l’intérêt de l’Albanie pour le Bayraktar TB2 est devenu officiel après que le parlement du pays a alloué un budget supplémentaire de plus de 9 millions de dollars pour l’acquisition.

L’approbation est intervenue après que le ministre albanais de l’Intérieur Bledar Çuçi et des responsables militaires se soient rendus en Turquie.

Après avoir visité l’usine de production de Bayraktar à Istanbul, Çuçi a noté que son pays achèterait probablement le drone. « Nous évaluons la possibilité d’utiliser des UCAV turcs à des fins civiles et militaires en Albanie », a-t-il déclaré.

Les Turcs disent que le pays est devenu le quatrième producteur mondial de drones depuis que le gouvernement a promu sa politique de nationalisation de l’appareil productif de la Défense.

Le Bayraktar, avec ses systèmes électroniques, ses logiciels, sa conception aérodynamique et ses systèmes secondaires entièrement conçus et développés par la Turquie, se distingue parmi les systèmes d’UAV les plus avancés au monde dans sa catégorie pour son automatisation et ses performances de vol.

Il a une altitude record de 8 200 mètres, avec une autonomie de plus de 24 heures dans les airs et peut transporter 150 kilogrammes de charge utile, étant capable de fonctionner de jour comme de nuit.

Éprouvé au combat et devenant un succès à l’exportation

Le Bayraktar TB2 était exploité par les forces armées turques (TSK) en Syrie et en Libye dans diverses fonctions, allant de la neutralisation des systèmes de défense aérienne ennemis et des attaques sur tous types de cibles au sol, ainsi que pour des fonctions de sécurité autour des aéroports.

Opéré avec succès par l’Azerbaïdjan contre les forces arméniennes au Haut-Karabakh, il a une fois de plus démontré sa létalité contre les systèmes anti-aériens, l’artillerie, les unités blindées, les postes de commandement sur le terrain ou les concentrations de troupes.

Son utilisation réussie sur ces champs de bataille a permis d’ouvrir la voie à l’exportation de drones turcs à l’étranger.

L’Albanie est la dernière intéressée à conclure un accord pour acquérir ce drone de combat particulier, qui opère déjà dans les forces armées d’Azerbaïdjan, du Qatar, d’Ukraine et sera livré à la Pologne dans le cadre d’un accord récemment signé.



Nombre de visite 209

Sélection d'article