Eurovision : Une chanson anti-turque présentée par l’Arménie ? - Turquie News
lundi 15 août 2022

Eurovision : Une chanson anti-turque présentée par l’Arménie ?

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 1074 |
Eurovision : Une chanson anti-turque présentée par l'Arménie ?

Nous vous proposons de découvrir la traduction d’un article tiré du Radikal du 16 février 2010, sur la polémique autour de la chanson anti-turque qui représentera l’Arménie au prochain concours de l’Eurovision, à Oslo en Norvège.

On avance que la chanson représentant l’Arménie à l’Eurovision 2010, et interprété par Eva Rivas, contiendrait des allusions aux allégations arméniennes au sujet des événements de 1915.

La chanson intitulée "le noyau d’abricot" pour l’Arménie, représentée par Eva Rivas, lors du 55 ème Concours de l’Eurovision, qui se déroulera prochainement à Oslo en Norvège, renfermerait des allusions aux thèses arméniennes à propos des événements de 1915.

Dans les éliminatoires organisées par la télévision officielle arménienne AMPTV l’autre soir, parmi les neuf artistes ayant concouru, la chanteuse d’origine russe Eva Rivas a gagné son billet pour représenter l’Arménie, avec sa chanson intitulée "le noyau d’abricot" au 55ème Concours de l’Eurovision à Oslo.

Le concours a été suivi par Yakup Mutlu, qui est l’auteur des paroles d’une chanson pour la Moldavie. Mutlu qui suit l’Eurovision depuis 2003 a raconté que parmi les candidats, malgré les favoris pressentis que sont Emmy et Mihran, c’est finalement la chanteuse Eva Rivas, 22 ans, qui a remporté le concours avec sa chanson chantée en anglais, intitulée "le noyau d’abricot".

Lorsque l’on examine cette chanson après l’avoir traduit en turc, dit Mutlu, l’on se rend compte en fait qu’elle comprend des passages allusifs aux allégations arméniennes au sujet des événements de 1915, " Moi, je ne suis pas un anti-arménien, par contre "le noyau d’abricot" est une chanson qui donne vie de manière à peine voilée aux allégations arméniennes. "

Yakup Mutlu, prétend que dans la première strophe les paroles " Il y a longues années, lorsque j’étais un petit enfant / Ma mère me disait que notre monde était cruel et sauvage / Mais toi tu peux te frayer ton chemin malgré le froid et la chaleur " rappellent le déplacement des Arméniens en 1915 et les chemins qu’ils avaient empruntés.

Dans la continuité de la chanson " De ma mère patrie m’a été donné un noyau d’abricot que je cache dans ma main / Un noyau d’abricot que je laisserai tomber sur une terre gelée / Laisse le germer / De ma mère patrie m’a été donné un noyau d’abricot ", dans ces paroles dit Mutlu, le terme mère patrie renvoie à la Turquie.

Mutlu dit que les paroles " Maintenant je vois les étoiles du Nord / Elles brillent de tout leur éclat dans la tempête / Il n’y a que Dieu pour te réchauffer / Maintenant je n’ai pas peur des vents violents / Ils peuvent souffler, mais ils ne gagneront pas " font allusion à la Turquie.

Yakup Mutlu a rajouté qu’avec les paroles " Peut-être que l’hiver ne viendra pas pendant la journée et la nuit du jour de la cueillette / Peut-être que Dieu bénira et protégera ce fruit béni / Il élèvera mon arbre vers le ciel /Je fis un signe à ma maison / Au revoir / Moi je voudrais juste revenir à mes racines " on fait croire que les Turcs les ont expulsés de leur patrie, lorsqu’ils font signe un signe de la main et détruit leurs racines et qu’ils voudraient y revenir.

Mutlu a précisé que le compositeur de la chanson était Armen Martirosyan, et les paroles de Karen Kavaleryan.

Rappelons que les chansons à caractère politique sont prohibées à l’Eurovision. Il me semble d’ailleurs que la Georgie en avait fait les frais dans le passé, pour avoir voulu présenter une chanson visant la Russie.

Traduction par Egeli Iskender pour Turquie News.
Lien/Source : Radikal

À lire aussi