Selen Servi : un talent à la croisée des cultures - Turquie News
mardi 9 août 2022

Selen Servi : un talent à la croisée des cultures

Publié le | par Sophie C. | Nombre de visite : 169 |

Après une formation supérieure en business et une carrière en marketing, elle décide de changer de vie et devenir chanteuse. Cette francophone, ancienne de NDS sort son premier album et rêve de chanter avec Patricia Kaas. Rencontre.

Vous êtes diplômée en « Business Administration », comment êtes-vous devenue chanteuse après un tel parcours ?

Après mes études, j’ai travaillé quelques années dans le marketing et le tourisme jusqu’à mes 32 ans. Puis j’ai véritablement découvert ce que je voulais faire. Je pense qu’il faut faire ce qui nous motive : pour moi, c’était de chanter ! Depuis toute jeune, j’aimais chanter et les personnes de mon entourage connaissaient cette partie de ma personnalité. J’ai dépassé la peur que l’on peut avoir à changer de vie grâce à mon courage et à beaucoup de chance aussi : il fallait sortir du confort qui m’avait été offert. Je ne voulais pas accepter les choses telles qu’elles étaient et j’aime chercher à me dépasser. J’ai toujours eu cette flamme en moi qui a grandi petit à petit. Généralement elle s’estompe avec le temps… mais contrairement à ce qui arrive à beaucoup, cette flamme n’a fait que croître jusqu’à devenir un véritable incendie. Je suis fille d’un ancien officier militaire et j’ai fréquenté des établissements où l’éducation prenait une part très importante, mais j’ai eu envie de dépasser ces limites et d’exprimer ma propre personnalité.

Le lycée Notre Dame de Sion consacre t-il une part importante à la culture dans l’éducation des élèves ?

L’éducation en Turquie a pris un virage important suite à la mise en place de la mixité dans les établissements scolaires. Mais bien avant cela déjà le lycée NDS avait organisé des activités extrascolaires afin de favoriser les échanges entre les élèves : orchestre, sports - je faisais d’ailleurs partie de l’équipe de volley -, spectacles de danses folkloriques...

De nos jours, je pense qu’il y a de plus en plus d’artistes, les jeunes suivent véritablement la voie qui est la leur. Le courage qui m’a permis de changer de vie et de suivre ma passion était en phase avec l’évolution de la société turque. Les gens sont plus hardis et bénéficient de plus d’exposition médiatique.

Pensez-vous servir de modèle pour les élèves actuels de NDS ?

Je crois que les responsables de NDS sont fiers de compter parmi leurs anciens élèves des artistes comme je peux l’être.

Vous avez sorti votre premier album le 15 octobre 2010. S’inspire t-il de votre double culture franco-turque ?

J’ai toujours eu l’impression d’avoir cette double culture, assez inconsciemment d’ailleurs. Même si je ne connais pas parfaitement la culture française, j’ai été grandement influencée par elle. J’ai eu la chance d’étudier au lycée Notre Dame de Sion, pour mieux connaître ce pays. La qualité de cet album est liée à cette éducation franco-turque que j’ai reçue. Mon album « Göze Aldım » parle des raisons qui m’ont poussée à quitter ma vie précédente pour suivre mon rêve.

Quels sont vos modèles, vos influences ?

Une radio m’a contacté dernièrement et a comparé mon style à celui de Patricia Kaas, ce n’était d’ailleurs pas la première fois. Elle est un de mes modèles comme l’est également Lara Fabian. J’aime le style naturel de Lara Fabian et celui contestataire de Patricia Kaas. Catherine Deneuve m’a également beaucoup inspirée, de même que Edith Piaf qui est très connue en Turquie. J’ajouterais Danny Brillant pour son côté amusant. Sur scène, je chante « Jardin d’hiver » d’Henri Salvador et en ce moment, j’écoute surtout Zaza Fournier.

Quelle est la place de la musique française en Turquie ?

Les gens aiment les chanteurs qui chantent en Français, le parle et bénéficient de cette âme. Dans mon album, je chante la chanson « La cause » et sur scène je chante « Je t’aime » de Lara Fabian et cela rencontre un grand succès. Le Français est vu comme une langue élitiste, peu parlée. Je pense que c’est un plus pour ma musique, une originalité. Mais j’aime aussi chanter dans ma langue maternelle et dans des langues que je connais un peu moins, l’Espagnol ou l’Anglais.

Comment pourriez-vous décrire votre style musical ?

Je suis orientale vue de France et occidentale vue de Turquie. Je souhaite trouver cette alchimie, tout en ajoutant un côté méditerranéen et arabe. Je rêve de chanter avec Patricia Kaas, j’aimerais beaucoup faire un concert à Paris avec elle.

"Source : http://www.aujourdhuilaturquie.com/index.php?action=soylesi_detay&soy_id=67"



À lire aussi