vendredi 24 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | International

Les Etats-Unis veulent retirer leurs ogives nucléaires de la base aérienne en Turquie, selon les médias

mercredi 16 octobre 2019 | par Hakan


Les Etats-Unis veulent retirer leurs ogives nucléaires de la base aérienne en Turquie, selon les médias

Les responsables du département d’État et du département de l’énergie des États-Unis étudient les moyens de retirer leurs armes nucléaires tactiques de la base aérienne turque d’Incirlik, en Turquie.

Selon le journal américain The New York Times, il s’agirait d’une cinquantaine de bombes nucléaires B61 situées à environ 400 km de la frontière syrienne.

Des responsables américains ont déclaré que les bombes étaient des "otages" du président turc Recep Tayyip Erdogan et que les retirer maintenant équivaudrait à mettre fin à l’alliance entre la Turquie et les États-Unis.

Le retrait de ces armes du territoire turc a été discuté depuis le gouvernement de Barack Obama, mais des pourparlers peu concluants ont conduit les pays à la situation délicate.

Pour pouvoir utiliser des ogives nucléaires, les États-Unis devraient fournir les bombardiers nécessaires, la Turquie n’ayant pas d’aéronef certifié pour transporter des armes nucléaires.

La Turquie sans armes nucléaires est "inacceptable"

La Turquie est membre du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) depuis 1980 et a par conséquent renoncé à la mise au point et à l’utilisation d’armes nucléaires.

Cependant, le 5 septembre dernier, lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies , le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié "d’inacceptable" le fait que son pays ne pouvait s’armer de manière nucléaire.

Reliques de la guerre froide

Les bombes B61 installées à Incirlik sont considérées comme des vestiges de la guerre froide et n’ont pas été mises en oeuvre, n’importe quel plan de guerre actuel, selon des sources citées par le journal.

Les États-Unis ont installé leurs premières bombes nucléaires en Turquie en 1959. À cette époque, des missiles Jupiter étaient installés pour contenir l’Union soviétique, qui réagissait en installant des missiles sur l’île de Cuba, déclenchant la fameuse crise des missiles cubains en 1962.



Nombre de visite 513

Sélection d'article