lundi 20 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Société

Le soutien des États-Unis aux terroristes du YPG est le plus gros problème pour la Turquie

mardi 8 juin 2021 | par Hakan


Le soutien des États-Unis aux terroristes du YPG est le plus gros problème pour la Turquie

Le soutien de Washington aux YPG, une branche armée du PKK est le plus gros problème pour la Turquie, a déclaré le ministre de la Défense Hulusi Akar.

Selon le Daily Sabah , Akar a déclaré que le soutien des États-Unis aux YPG nuit davantage aux relations de la Turquie avec Washington que l’achat par Ankara du missile russe S-400.

« Les États-Unis considèrent le S-400 comme une menace pour nos relations. Mais le plus gros problème est son soutien aux YPG. Le groupe terroriste PKK s’attaque au peuple turc et à l’unité alors que les YPG ne sont pas différents du PKK. chargé d’armes aux YPG et coopère avec eux. Avec obstination et insistance, ils disent YPG et non PKK », a déclaré Akar.

L’année dernière, les États-Unis ont fait valoir que le système de défense antimissile S-400 pourrait être utilisé par la Russie pour obtenir secrètement des détails classifiés sur les jets Lockheed Martin F-35 si la Turquie utilisait le système qu’elle avait acheté.

Ankara a cependant toujours soutenu que le système ne serait pas intégré aux systèmes de l’OTAN et ne constituerait donc pas une menace pour l’alliance.

Washington a déclaré que la Turquie devrait mettre fin à la présence du personnel russe qui assure la formation et assemble le système de défense antimissile. La semaine dernière, la Turquie a dit qu’elle le ferait .

À la fin du mois dernier, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré avoir déclaré au secrétaire d’État américain Antony Blinken que l’achat par Ankara du système de défense antimissile russe était « une affaire conclue ».

"Sur les S-400, nous leur avons rappelé une fois de plus pourquoi la Turquie devait les acheter et nous avons répété que la Turquie les avait achetés et que c’était chose faite", a déclaré Cavusoglu aux journalistes à Bruxelles.



Nombre de visite 188

Sélection d'article