Le port Urartéen a émergé à la suite du retrait du lac de Van - Turquie News
lundi 26 septembre 2022

Le port Urartéen a émergé à la suite du retrait du lac de Van

Publié le | par Engin | Nombre de visite : 83 |
Le port Urartéen a émergé à la suite du retrait du lac de Van

Le port urartéen a émergé à la suite du retrait du lac de Van

Dans la partie inférieure du fort de la période Urartu dans le quartier Erciş de Van, un port à 11 marches a émergé à la suite du retrait dans le lac.

Le recul récent des zones côtières du lac de Van , où le niveau de l’eau change périodiquement en raison de l’évaporation, des précipitations et des conditions météorologiques dues à l’augmentation des températures, attire l’attention.

11 MARCHES VERS LE PORT VISIBLE

En raison du recul dû à la baisse du niveau du lac, le port à 11 marches de cette période est devenu visible dans la partie côtière du fort, qui était utilisée par les Urartéens pour le transport maritime, dans le quartier où de nombreuses structures et bateaux sont apparus.

Directeur provincial de la culture et du tourisme Erol Uslu, Faculté des lettres de l’Université Van Yüzüncü Yıl Chef du département d’archéologie Prof. Dr. Rafet Çavuşoğlu, les responsables du musée Van ont examiné la zone, qui a été ouverte de 3 mètres de large sur le substrat rocheux, et qui est considérée comme utilisée par les bateaux et les navires pour transporter des matériaux vers le fort pendant la période urartéenne.

Çavuşoğlu a déclaré que le port en question est situé à la périphérie du fort enregistré appelé "Fort de Beylerin" sur les rives du district d’Erciş.

Déclarant que cet endroit était utilisé comme fort portuaire pendant la période Urartu, Çavuşoğlu a déclaré qu’un port composé de 11 marches d’une largeur de 3 mètres a été construit sur le socle rocheux à une hauteur de 20 mètres à la jonction du lac, de sorte que les navires pouvaient accoster confortablement.

« LA PREMIÈRE FOIS NOUS SOMMES FACE À UNE TELLE STRUCTURE »

Çavuşoğlu a informé que les Urartéens utilisaient activement le lac de Van et a déclaré :

« Le point important ici est qu’on voit qu’une section a été ouverte afin que les charges lourdes utilisées dans le transport maritime puissent être déchargées plus facilement et que le bateau puisse se tenir debout plus confortablement. Nous savons que les Urartéens ont construit des forts tant au sud qu’à l’ouest, à partir du fort de Van. La plupart de ces forts sont situés au bord du lac de Van. Les forts d’Ayanis et du Kef en font partie. Nous voyons que les Urartéens attachent de l’importance au transport maritime afin d’assurer le transport entre les forts pendant les longs mois d’hiver.

« Il est situé juste sous le fort. C’est la première fois que nous rencontrons une telle structure. Quelque chose d’important pour nous. Elle montre que les eaux du lac de Van étaient légèrement plus hautes à l’époque urartéenne car le point de projection juste en dessous n’était pas ouvert. Il s’ouvre vers le lac en formant des marches rectangulaires sur le soubassement à gauche et à droite.



À lire aussi