jeudi 16 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | International

La Turquie toujours engagée comme partenaire de l’OTAN

dimanche 25 août 2019 | par Hakan


La Turquie toujours engagée comme partenaire de l'OTAN

Dans son rapport Straits Times (Début du retrait de la Turquie de l’OTAN, 19 août), le correspondant aux affaires internationales Markus Ziener a cité principalement les critiques turcs pour son article sur l’acquisition par le pays du système de missile de défense aérienne S-400 fabriqué en Russie.

Premièrement, il convient de souligner que la Turquie a été et continue d’être un partenaire de l’OTAN fort et engagé. Nous acquérons les systèmes S-400 pour répondre à un besoin très réel en matière de défense.

Deuxièmement, il convient de noter que, pour répondre à ses préoccupations, la Turquie a proposé de créer une commission mixte chargée d’enquêter sur les allégations concernant l’utilisation simultanée de ces deux systèmes d’armes.

Nous continuons de parler à nos amis américains de cette question ainsi que d’autres questions d’intérêt commun.

En outre, contrairement aux affirmations dans le rapport, le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président américain Donald Trump entretiennent une amitié solide basée sur la franchise et se parlent fréquemment pour résoudre leurs problèmes.

Je trouve également particulièrement étonnant que le rapport de M. Ziener omette complètement les nombreuses déclarations du président Trump affirmant qu’il comprend pourquoi la Turquie doit se procurer les systèmes S-400.

D’autre part, l’affirmation selon laquelle les S-400 sont un moyen de calmer des éléments dans les forces armées turques est fausse

La Turquie achète les systèmes S-400 pour sa sécurité, de manière claire et simple. Et puisqu’il fait partie de l’épine dorsale de l’OTAN, la sécurité de la Turquie n’est-elle pas aussi la sécurité de l’OTAN ?

Murat Lutem
Source : Straitstimes.com



A la Une

Nombre de visite 377

Sélection d'article