22 mai 2024

27 visites en ce moment

100e anniverssaire de la république de Turquie

La Turquie et les entreprises turques ont économisé environ 2 milliards de dollars sur leurs factures d’énergie en 2023 en augmentant leurs importations de pétrole et de produits raffinés russes à prix réduit, selon un calcul de Reuters basé sur les données du LSEG et les résultats des traders. les estimations l’ont montré, et Ankara veut acheter davantage à son voisin malgré les sanctions occidentales.

Source : Reuters


International

La Turquie économise 2 milliards de dollars sur le pétrole russe

Publié le | par Hakan | Nombre de visite 142
La Turquie économise 2 milliards de dollars sur le pétrole russe

La Turquie est devenue le plus grand importateur d’énergie russe dans l’hémisphère occidental après que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a incité les pays européens à suspendre la plupart de leurs importations de pétrole et de gaz russes. La Chine et l’Inde ont importé de Russie des volumes plus importants que la Turquie, mais la proximité d’Ankara des ports russes signifie cependant qu’Ankara économise plus que les autres acheteurs grâce à un fret moins cher.

Les expéditions de pétrole brut de l’Oural russe vers la Turquie ont atteint un niveau record de 400 000 barils par jour (b/j) en novembre 2023, représentant environ 14 % des exportations totales de pétrole maritime de la Russie le mois dernier, selon les données du LSEG et les calculs de Reuters. .

Le ministère russe de l’Énergie a refusé de commenter. Le ministère turc de l’Énergie, Turpas et le raffineur STAR n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Les approvisionnements vers la Turquie devraient encore augmenter dans les mois à venir après que le producteur privé de pétrole russe Lukoil a signé un accord avec la société azérie SOCAR pour raffiner jusqu’à 200 000 barils par jour de son pétrole à la raffinerie turque STAR de Socar, ont indiqué des sources commerciales.

En plus de l’augmentation des approvisionnements en brut, les importations turques de diesel, de fioul domestique, de carburant pour avions et carburants marins russes ont bondi de 200 % entre janvier et novembre 2023, pour atteindre quelque 0,29 million de barils par jour.

La Russie a fourni à la Turquie entre janvier et novembre 13 millions de tonnes de distillats, dont 8,6 millions de tonnes de diesel à très faible teneur en soufre (ULSD 10 ppm), contre 4,3 millions de tonnes de distillats, dont 3,2 millions de tonnes d’ULSD sur la même période de 2022, selon les données du LSEG. » ont dit les commerçants.

La Turquie a payé cette année entre 25 et 150 dollars de moins pour une tonne (3,3 à 20 dollars le baril) de diesel russe par rapport aux prix de qualités similaires en Méditerranée, selon les négociants. Pour le brut, il bénéficiait de réductions comprises entre 5 et 20 dollars le baril. Des importations d’énergie moins chères ont aidé Ankara à réduire son déficit commercial et à atténuer la pression sur sa monnaie, qui s’est dévaluée de 30 % jusqu’à présent cette année.

La Turquie a également augmenté ses exportations de diesel au cours de la même période de 120 %, passant à 6,03 millions de tonnes contre 2,75 millions en janvier-novembre 2023, selon les données du LSEG.

De nombreux militants et partisans de l’Ukraine ont accusé la Turquie d’aider efficacement la Russie à acheminer ses produits vers l’Europe en contournant les sanctions. Le pays nie ces accusations et affirme exporter des carburants raffinés à partir de divers types de bruts.

LE BRUT LE PLUS DOUX

La Turquie n’est pas le seul pays à bénéficier d’importantes économies sur les achats de pétrole russe.

L’Inde, qui a aussi refusé de se joindre aux sanctions contre Moscou, a augmenté ses importations de pétrole russe de 77 % depuis le début de l’année. Elle a économisé environ 2,7 milliards de dollars sur les importations de pétrole russe au cours des neuf premiers mois de 2023, selon des calculs basés sur des données gouvernementales. Mais l’Inde a importé des volumes beaucoup plus importants de pétrole russe, à hauteur de 1,7 million de b/j, ce qui signifie que les économies par baril pour la Turquie ont été bien plus importantes.

Les négociants ont déclaré que des économies pourraient être réalisées sur les tarifs de fret, car ils estiment qu’il en coûte actuellement 6 millions de dollars pour amener un pétrolier transportant du pétrole russe en Turquie, contre 9 millions de dollars pour l’Inde.

Viktor Katona, analyste chez Kpler, a déclaré que les raffineurs turcs sont devenus parmi les usines les plus rentables de la Méditerranée depuis l’imposition des sanctions russes en février 2022.

Katona a déclaré que Tupras, le plus grand raffineur de pétrole de Turquie, avait enregistré une marge bénéficiaire brute de 30 dollars par baril au cours de l’année écoulée, soit 6 dollars de plus que la marge moyenne d’une raffinerie complexe en Méditerranée. Tupras a dit

Moscou et Ankara discutent également de la création d’une plateforme pour le gaz russe en Turquie après que l’UE a considérablement réduit ses achats de gaz russe. Ce projet s’inscrit dans le désir de longue date d’Ankara de devenir un centre majeur de distribution d’énergie pour le sud de l’Europe.

La Russie considère cet hub comme un moyen de réacheminer ses exportations de gaz depuis l’Europe ou de vendre indirectement une partie du gaz vers l’UE.

Montage par David Evans


Lire également
Les Philippines reçoivent deux hélicoptères T129 ATAK de Turquie

Les Philippines reçoivent deux hélicoptères (…)

20 mai 2024

L'Ukraine va envoyer 25 000 tonnes de céréales au Nigeria via la Turquie

L’Ukraine va envoyer 25 000 tonnes de céréales (…)

19 décembre 2023

Renault rêve de conquête internationale avec un Duster fabriqué en Turquie

Renault rêve de conquête internationale avec (…)

8 décembre 2023

L'achat possible par l'Azerbaïdjan de nouveaux drones d'attaque turcs

L’achat possible par l’Azerbaïdjan de nouveaux (…)

15 août 2023

La Turquie s'apprête à signer un accord avec Pékin pour une centrale nucléaire

La Turquie s’apprête à signer un accord avec (…)

17 septembre 2023

Le Turkménistan et la Turquie discutent du transit du gaz, mais le facteur iranien brouille le tableau

Le Turkménistan et la Turquie discutent du (…)

5 janvier 2024

La Turquie économise 2 milliards de dollars sur le pétrole russe

La Turquie économise 2 milliards de dollars (…)

19 décembre 2023

La Turquie prépare un programme de transition énergétique de 100 milliards de dollars

La Turquie prépare un programme de transition (…)

8 décembre 2023