EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > France > La France estime que la conduite de la (...)

La France estime que la conduite de la Turquie en Libye est "inacceptable"


Ecrit par Hakan, 2020-06-15 14:07:46


La France a critiqué dimanche l’intervention "agressive" de la Turquie dans le conflit libyen comme inacceptable, accusant son compatriote membre de l’OTAN d’avoir violé un embargo sur les armes de l’ONU et d’avoir envoyé une demi-douzaine de navires sur les côtes du pays déchiré par la guerre.

La Turquie, soutenue par son principal allié régional, le Qatar, soutient le gouvernement d’accord national (GNA) reconnu par l’ONU à Tripoli dans le conflit contre les forces de l’homme fort de l’est de la Libye, Khalifa Haftar.

La France, malgré les démentis publics, est soupçonnée depuis longtemps de favoriser Haftar, soutenu par l’Égypte, la Russie et les Émirats arabes unis.

Paris est irrité par "une position encore plus agressive et insistante de la Turquie, avec sept navires turcs déployés au large des côtes libyennes et des violations de l’embargo sur les armes", a déclaré un haut responsable présidentiel.

"Les Turcs se comportent de manière inacceptable et exploitent l’OTAN. La France ne peut pas se contenter de rester", a ajouté le responsable, qui a demandé à ne pas être nommé.

Le président français Emmanuel Macron a déjà eu des entretiens sur la question cette semaine avec le leader américain Donald Trump, et "des échanges auront lieu dans les semaines à venir à ce sujet avec les partenaires de l’OTAN", a indiqué le responsable.

Les commentaires sont venus après qu’un navire de guerre turc a empêché mercredi une nouvelle mission navale de l’UE imposant l’embargo sur les armes en Libye de contrôler un cargo suspect au large des côtes libyennes.

La Turquie a envoyé des combattants syriens, des conseillers militaires et des drones pour soutenir le GNA, dans un déploiement qui a changé le cours du conflit, les forces de Haftar subissant une série de défaites.

Les tensions ont augmenté au cours de la dernière rencontre entre Macron et le président turc Recep Tayyip Erdogan, notamment lorsque le dirigeant français a déclaré que l’absence de réponse de l’OTAN à une opération unilatérale turque dans le nord de la Syrie montrait que l’alliance subissait une "mort cérébrale".

Bien qu’ils soient des côtés opposés du conflit, certains analystes pensent que la Russie et la Turquie pourraient encore ne pas trouver d’accord pour la Libye comme ils l’ont fait avec la Syrie.

Mais les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de la Russie ont reporté dimanche une visite prévue en Turquie pour discuter des conflits en Libye et en Syrie, sans aucune raison claire.

Mot-clé :
Coopération Diplomatie Organisation du Traité de l’Atlantique nord (OTAN)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank