EURTRY:

Accueil > Turquie, le guide > Destinations > La belle Urla et son charmant quartier (...)

La belle Urla et son charmant quartier d’Iskele en région égéenne

Ecrit par Pakize, 2020-06-25 00:24:14


Par Nathalie Ritzmann

La jolie petite ville d’Urla, particulièrement appréciée par les habitants d’Izmir, se trouve à une quarantaine de km de là, sur la route de Çeşme.

La visite commence dans le charmant quartier d’İskele, érigé sur le site de Klazomenai, une des 12 villes ioniennes. Si la foule est assurément au rendez-vous les week-ends, la sérénité qui s’y dégage en semaine est propice à la détente… et à l’inspiration.
Le ravissant port d’İskele/Urla, au bord de la mer égéenne

Yorgo Seferis, célèbre poète grec et lauréat du Prix Nobel de Littérature en 1963, est d’ailleurs né ici et sa maison natale est devenue depuis un agréable hôtel-restaurant à l’ambiance surannée.

L’ancienne maison natale de Yorgo Seferis à İskele/Urla, aujourd’hui un hôtel-restaurant de charme

A quelques dizaines de mètres de là, les barques de pêche sont alignées en face des voiliers de la marina et offrent un décor de carte postale des plus attrayants, tant de jour qu’au lever et au coucher du soleil.

Lever de soleil dans le port d’İskele/Urla

La criée qui se tient tous les matins permet également de passer un bon moment avec les autochtones, tout en découvrant les us et coutumes en la matière, petits et grands seront intéressés.

Criée quotidienne dans le port d’İskele/Urla

Quelques ravissantes constructions traditionnelles abritent parfois un restaurant de poisson, un café ou un lieu d’hébergement.

Demeure traditionnelle d’İskele/Urla

Une digue partant du port permet d’approcher la presqu’île de la quarantaine - karantina adası - dont les bâtiments ont été érigés en 1865 par les français pour abriter des malades à isoler. C’est aujourd’hui un centre de formation aux situations d’urgence qui dépend du Ministère turc de la santé.

Presqu’île de la quarantaine - İskele/Urla

Un marché se tient à İskele tous les samedis et dimanches, l’endroit idéal pour faire ses emplettes de produits locaux et d’herbes égéennes, souvent méconnues du grand public, qui égaieront avec bonheur vos petits plats.

Juste en face, voici le site de Klazomenai ! Durant la période du premier âge du fer, sa réputation pour ses fours à poterie ainsi que pour la transformation des olives en huile était importante. Les fouilles réalisées d’abord en 1950, puis à partir de 1980, ont mis au jour des trouvailles intéressantes exposées sur place, telles que notamment des amphores à huile et à vin.

Le site de Klazomenai - İskele/Urla

Comment on transformait les olives en huile sur le site de Klazomenai - İskele/Urla

La terre d’Urla et des environs est réputée pour ses vins et ceci depuis des millénaires ; certaines vignes auraient en effet 6000 ans… Une route des vins d’Urla sur laquelle sont implantées 7 caves vinicoles, a d’ailleurs vu le jour en 2016 et devient de plus en plus populaire.

Dans les sols fertiles de la région, outre des raisins de renommée internationale - Cabernet Sauvignon, Merlot, Syrah, Chardonnay, etc - sont aussi cultivées des variétés anatoliennes telles que Boğazkere, Sultana et Bornova, le muscat local.

En empruntant la jolie route qui serpente vers le centre du village, il est possible de voir des champs d’artichauts, fleurons d’Urla.

Champs d’artichauts entre İskele et Urla

Membre du World Gourmet Cities Network, la petite ville organise tous les ans en avril, et ce depuis 2015, un festival international d’artichauts. En outre, un festival des herbes d’Urla, qui se tient traditionnellement en mars, permet de découvrir ses richesses vertes naturelles.

Urla, membre du World Gourmet Cities Network, est réputée pour ses artichauts

Également connue pour son artisanat local, Urla, dont le nom d’origine est Vurla, autrement dit « roseaux » en latin et en grec, possède depuis une dizaine d’années une “rue des arts” - sanat sokağı -, sans aucun doute la plus parcourue par les visiteurs.

Sur cette voie, qui dans les années 40-50, était empruntée pour aller d’Izmir à Çeşme, d’imposantes et superbes demeures traditionnelles abritent désormais artistes et artisans ainsi que des cafés attrayants.

Dans la célèbre rue des Arts d’Urla

Les femmes d’Urla et environs exposent et vendent tous les samedis leurs réalisations manuelles en tous genres ainsi que de nombreux produits organiques du cru.

A quelques encablures, le bazar Malgaca constitue également un lieu de visite apprécié pour ses restaurants ombragés et ses échoppes traditionnelles.

Le bazar Malgaca d’Urla

Tout près de là, il faut absolument aller admirer l’extraordinaire fontaine aux ablutions de la mosquée Kapan et ses magnifiques peintures, tout en finesse.

Les superbes peintures de la fontaine aux ablutions de la mosquée Kapan à Urla

Les rues pavées du vieil Urla et ses maisons en pierre, pour beaucoup restaurées ou en cours de restauration, raviront les amateurs de petites villes de charme, enchantement prolongé à İskele en dégustant notamment mezze - hors d’oeuvre - et poissons fraîchement pêchés.

Moules en sauce au vin, un délice original parmi d’innombrables autres au restaurant Yengeç à İskele/Urla

Bien d’autres lieux intéressants vous attendent sur place, bonne visite !

Pour se rendre à Urla et İskele :

- En voiture : environ 5h de route depuis Istanbul

- En avion : aéroport d’Izmir, puis 45 minutes de route

Source : Du Bretzel au simit

Mot-clé :
Izmir tourisme Tourisme en Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank