100e anniverssaire de la république de Turquie

Actualité

L’Azerbaïdjan accuse Macron de "déformer" les pourparlers de paix avec l’Arménie après le sommet de l’UE

Publié le | par Engin | Nombre de visite 268
L'Azerbaïdjan accuse Macron de "déformer" les pourparlers de paix avec l'Arménie après le sommet de l'UE

L’Azerbaïdjan accuse Macron de "déformer" les pourparlers de paix avec l’Arménie après le sommet de l’UE

La prise de bec intervient au milieu des avertissements du risque de reprise du conflit dans le Caucase du Sud.

Source : https://www.politico.eu/article/azerbaijan-accuses-france-emmanuel-macron-of-distorting-armenia-peace-talks-after-eu-summit/

Un effort soutenu par l’UE pour éviter un nouveau conflit dans le Caucase du Sud a été éclipsé par une querelle diplomatique croissante, l’Azerbaïdjan accusant le président français Emmanuel Macron de déformer ce qui a été discuté lors des pourparlers de paix à enjeux élevés avec l’Arménie.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan se sont rencontrés jeudi soir en marge du sommet de la Communauté politique européenne en Moldavie pour la dernière d’une série de négociations sur un éventuel traité de paix. Macron, ainsi que le président du Conseil européen Charles Michel et le chancelier allemand Olaf Scholz, ont rejoint le sit-down en tant que médiateurs.

Dans une déclaration à l’issue du sommet, l’Elysée a déclaré que "les dirigeants européens ont appelé l’Arménie et l’Azerbaïdjan à respecter tous leurs engagements", exhortant les deux nations voisines à libérer les prisonniers de guerre et à éviter "la rhétorique hostile". En outre, a ajouté le service de presse de Macron, les trois dirigeants occidentaux "ont souligné l’importance de définir des droits et des garanties pour les Arméniens du Haut-Karabakh", la région séparatiste sur laquelle l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont mené une guerre brutale en 2020.

Cependant, vendredi, le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Aykhan Hajizada, a déclaré que « la déclaration faite unilatéralement par le président français au sujet de la réunion ne reflète pas et déforme la position des parties. Malheureusement, ce n’est pas le premier cas d’un tel comportement de la part de la France, et cela n’apporte pas une contribution positive au processus de paix.

Répondant à ces affirmations, le ministère français des Affaires étrangères a seulement déclaré que le communiqué de presse publié par la présidence "exposait les conclusions de la réunion d’hier". Hajizada, quant à lui, a refusé de préciser quelles parties de la version des événements de Paris, selon Bakou, sont inexactes.

Un haut fonctionnaire de l’UE, qui a obtenu l’anonymat pour discuter de la question politique sensible, a confirmé à POLITICO que "la question des droits et de la sécurité, qui a également été au centre des discussions récentes à Bruxelles, a été abordée hier". Michel a commenté séparément la question dans une brève déclaration aux journalistes après les pourparlers.

L’Arménie fait pression pour un "mécanisme international" pour garantir la sécurité de la population arménienne ethnique du Haut-Karabakh et, dans une lecture de la réunion de jeudi, a déclaré que la question avait été soulevée. En avril, Pashinyan a déclaré qu’il était prêt à reconnaître la souveraineté de l’Azerbaïdjan sur la région séparatiste, qui est gouvernée de manière autonome par une administration soutenue par Erevan depuis la chute de l’Union soviétique, mais des questions subsistent sur le sort de ceux qui y vivent.

Aliyev a insisté pour que les Arméniens locaux déposent les armes et acceptent d’être dirigés depuis Bakou en échange d’une « amnistie ».

Dans une lettre ouverte avant les pourparlers en Moldavie, l’Institut Lemkin pour la prévention du génocide a écrit à Macron pour l’exhorter à aider à prévenir un exode massif de la population dans le Haut-Karabakh, qu’il décrit comme un "génocide" potentiel.

Macron a été l’un des plus proches partisans de l’Arménie dans l’UE et a déjà fait l’objet de moqueries en Azerbaïdjan.


Lire également
La France perd deux places dans le classement des réseaux diplomatiques du monde, devancée par la Turquie et le Japon

La France perd deux places dans le classement (…)

2 mars 2024

La Turquie annonce la suspension de tout commerce avec l'État hébreu

La Turquie annonce la suspension de tout (…)

3 mai 2024

Les exportations turques vers la Russie chutent de 33,7% face à la menace de sanctions américaines

Les exportations turques vers la Russie (…)

2 mars 2024

C'est l'œuvre de Poutine

C’est l’œuvre de Poutine

8 juillet 2024

Erdogan pour l'Arménie : ne manquez pas cette « opportunité historique » pour la paix

Erdogan pour l’Arménie : ne manquez pas cette (…)

20 février 2024