Accueil | Nos rubriques | Actualité

Interdiction des ventes d’alcool

samedi 12 décembre 2020 | par Hakan


La décision des autorités turques d’interdire la vente d’alcool par des vendeurs agréés pendant le confinement est motivée par l’idéologie gouvernementale, a déclaré mardi le porte-parole de l’ancien producteur de tabac et d’alcool TEKEL.

Le gouvernement turc a annoncé mardi qu’il interdisait aux supermarchés et aux magasins de variétés de vendre de l’alcool au cours du week-end, à la suite de l’interdiction de la semaine dernière de vendre de l’alcool la nuit dans les grandes villes.

Plus tôt ce mois-ci, la Turquie a introduit une série de nouvelles restrictions pour endiguer la propagation du COVID-19, telles qu’un couvre-feu nocturne en semaine et rester à la maison le week-end.

Les supermarchés et les épiceries seront autorisés à ouvrir pour répondre aux besoins des citoyens à partir de ce week-end, mais pas les magasins spécialisés d’alcool et de tabac.

Le porte-parole de la plateforme des vendeurs de TEKEL, Özgür Aybaş, a déclaré à BBC Turkish que son organisation avait déposé une plainte pour concurrence déloyale, les chaînes de supermarchés ayant pu continuer à vendre de l’alcool tandis que les magasins spécialisés TEKEL perdaient des revenus.

Les dépanneurs et les petits magasins de variétés ont été obligés de payer le prix de l’interdiction, a déclaré Aybaş.

Le Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir, accusent le parti de mener une politique de plus en plus conservatrice au cours de ses 18 années au pouvoir.

Les experts citent les mosquées de Turquie, qui continuent à rester ouvert pour les prières du vendredi, malgré les restrictions nationales, comme un exemple des politiques biaisées de l’AKP.