mardi 21 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Actualité

Inondations en Turquie : le nombre de morts près de la mer Noire s’élève à 44

samedi 14 août 2021 | par Hakan


Inondations en Turquie : le nombre de morts près de la mer Noire s'élève à 44

Une vaste opération de recherche et de sauvetage est en cours dans le nord de la Turquie après que des crues soudaines le long de la côte de la mer Noire ont tué au moins 44 personnes.

La province de Kastamonu est la zone la plus touchée. Les immeubles d’habitation de la ville de Bozkurt ont été détruits lorsque la rivière Ezine a débordé.

Ce mois-ci, la Turquie a également dû lutter contre d’énormes incendies de forêt dans le sud.

Huit personnes sont mortes lorsqu’un avion de lutte contre l’incendie s’est écrasé samedi à Adana, juste avant son atterrissage.

Cinq militaires russes et trois citoyens turcs se trouvaient à bord de l’avion, a rapporté l’agence Interfax.

Ces incendies - qui sont désormais sous contrôle - ont forcé des milliers d’habitants et de touristes à fuir Marmaris et ses environs. Huit personnes sont mortes et plus de 100 000 hectares (247 000 acres) de végétation ont été dévastés.

Les feux de forêt s’aggravent-ils ?

Les inondations, déclenchées par des pluies torrentielles, ont provoqué l’effondrement de certains bâtiments, brisé des ponts, obstrué des rues avec des épaves de voitures et coupé l’alimentation électrique.

Le président Recep Tayyip Erdogan s’est rendu vendredi à Kastamonu et a assisté aux funérailles de certaines des victimes des inondations.

"Nous ne pouvons pas ramener les citoyens que nous avons perdus, mais notre État a les moyens et le pouvoir de dédommager ceux qui ont perdu des êtres chers", a déclaré M. Erdogan après avoir dirigé les prières.

Le gouvernement de M. Erdogan a été critiqué pour sa gestion des récentes catastrophes naturelles en Turquie.

Dans les zones inondées, des hélicoptères ont secourues les personnes sur les toits tandis que d’autres ont été secourues par bateau.

Plus de 1700 personnes ont été évacuées et pas moins de 330 villages sont sans électricité.

La dernière catastrophe en Turquie est survenue la semaine où un important rapport de l’ONU a mis en garde contre des événements météorologiques plus extrêmes en raison du réchauffement climatique induit par l’homme. Des crues soudaines et de graves vagues de chaleur affligent une grande partie de l’Europe cet été.

Les zones montagneuses le long de la côte turque de la mer Noire sont sujettes aux inondations en été.

Mais le ministre de l’Intérieur Suleyman Soylu a déclaré lors d’une visite dans la région jeudi "c’est la pire catastrophe d’inondation que j’ai vue".

Dans la Grèce voisine, les autorités affirment que les incendies de forêt généralisés sont désormais plus contrôlables, car des pluies indispensables sont tombées au cours des 48 dernières heures.



Nombre de visite 397

Sélection d'article